Islande : le gouvernement va garder sa majorité mais la Première ministre sort fragilisée

La coalition gauche-droite au pouvoir en Islande va garder sa majorité au terme des élections législatives samedi. Mais la place du mouvement de gauche écologiste de la Première ministre Katrin Jakobsdottir ressort fragilisée par rapport à ses deux alliés de droite.

Selon les dernières projections vers 05h00 GMT (07h00 heure belge), l'alliance est créditée de 37 des 63 sièges du Parlement, avec plus des trois quarts des voix comptabilisées dans le vaste pays de seulement 370.000 habitants dont 255.00 électeurs.

Même s'il n'est pas certain que les trois partis continueront à gouverner ensemble, et sachant que les tractations sont traditionnellement longues, l'Islande semble s'éloigner d'un scénario de blocage politique que laissaient redouter les sondages.

Jamais depuis la faillite spectaculaire des banques islandaises en 2008 et la grave crise qui s'en était suivi, un gouvernement islandais sortant n'avait conservé sa majorité.

Avec 17% des voix, le grand vainqueur de la soirée est le parti du progrès (centre-droit), en passe de ravir au mouvement Gauche-Verts de la première ministre Katrin Jakobsdottir (environ 13%) le rang de deuxième parti d'Islande, derrière l'indéboulonnable parti de l'indépendance (conservateur) de l'ex-premier ministre Bjarni Benediktsson (autour de 24%).

Islande: Parlement avec une majorité de femmes (JT 26/09/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK