Iran : les femmes pourront retourner dans les gradins des stades de football après deux ans d’absence

Après deux ans d’interdiction, les Iraniennes ont été autorisées à se rendre au stade à Téhéran pour soutenir leur équipe nationale masculine qui doit affronter la Corée du Sud, le 12 octobre, en match de qualification pour le Mondial-2022.

"La présence des femmes a été autorisée pour le match entre les équipes nationales de football d’Iran et de Corée du Sud", a indiqué dimanche le Club des jeunes journalistes (YJC), agence liée à la télévision d’Etat.

La rare fois où elles avaient pu assister à un match dans le stade Azadi de Téhéran, remonte à octobre 2019, lorsque l’équipe masculine iranienne faisait face au Cambodge en match éliminatoire pour le Mondial-2022.


►►► A lire aussi : Des hackers piratent les caméras de surveillance d’une prison en Iran et diffusent les images des détenus maltraités


Après la Révolution islamique de 1979, les Iraniennes se sont vues refuser l’accès aux stades, officiellement pour les protéger de la grossièreté masculine.

La FIFA faisait pression depuis des années pour que l’Iran ouvre ses stades aux femmes, mais Téhéran n’avait jusqu’à 2019 autorisé qu’en de rares occasions un nombre limité d’entre elles (au maximum un millier de supportrices en novembre 2018) à assister à quelques rencontres.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK