Iran: le procès de Clotilde Reiss doit reprendre ce mardi

RTBF
RTBF - © RTBF

Clotilde Reiss, 24 ans, est lectrice de français à l'université d'Ispahan. Elle est retenue à Téhéran depuis juillet et est jugée pour avoir "encouragé les émeutiers" lors des manifestations post-électorales.

Clotilde Reiss devrait en savoir plus sur son sort. L'universitaire française de 24 ans, lectrice de français à l'université d'Ispahan, a été arrêtée le 1er juillet, pour avoir participé à la contestation de la réélection controversée du président Mahmoud Ahmadinejad, le 12 juin dernier.

Elle a été libérée sous caution, mi-août, à condition de rester à l'ambassade de France à Téhéran, dans l'attente de son jugement. Théoriquement, la ressortissante française risque plusieurs années de prison.

Lors de sa première audience, Clotilde Reiss avait demandé pardon, en espérant être grâciée. Elle avait reconnu sa participation pour des motifs personnels aux manifestations post-électorales. Elle a aussi évoqué la rédaction d'un rapport pour un institut dépendant du service culturel de l'ambassade de France.

Reste à savoir si Clotilde Reiss se rendra au tribunal ou si seul son avocat la représentera. Pour accepter sa comparution en personne, la France demande aux autorités iraniennes que la jeune universitaire puisse regagner la représentation française à l'issue de son audition, une demande que Téhéran a refusée.

L'affaire Clotilde Reiss empoisonne les relations franco-iraniennes, alors que la tension est remontée d'un cran entre Paris et Téhéran sur le dossier du nucléaire.

 

M.S. avec Nicolas Willems

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK