Iran: dix personnes tuées lors des manifestations

Dix personnes ont perdu la vie au cours des protestations qui ont eu lieu dimanche en Iran. Cette information est rapportée par la télévision publique iranienne qui n'ajoute cependant pas d'autre précision. 

Depuis jeudi dernier, les manifestations s'enchaînent dans la capitale iranienne, Téhéran. Le but : protester contre le pouvoir et les difficultés économiques (chômage, vie chère et corruption).

Selon des vidéos mises en ligne par les médias iraniens et les réseaux sociaux, les manifestants ont attaqué et parfois incendié des bâtiments publics, des centres religieux et des banques ou des sièges du Bassidj (milice islamique du régime). Les manifestants ont aussi mis le feu à des voitures de police.

Tirs des forces de l'ordre?

Des centaines de personnes ont été arrêtées depuis le début des manifestations sociales et antigouvernementales qui ont éclaté à Machhad (nord-est) avant de prendre de l'ampleur et de se propager à travers le pays.

Dimanche soir, deux manifestants ont été tués par balles durant les protestations à Izeh (sud-ouest), a déclaré le député local Hedayatollah Khademi cité par l'agence Ilna. Il a néanmoins dit ignorer "si les tirs provenaient des forces de l'ordre ou des manifestants".

Dans une autre ville touchée par les protestations, Doroud (ouest), deux personnes ont péri dimanche soir dans les violences. Des protestataires se sont emparés d'un camion de pompiers et l'ont lâché du haut d'une pente. Il a percuté leur véhicule et "les deux passagers ont été tués", a déclaré le préfet à la télévision.

Samedi, deux manifestants ont été tuées également à Doroud. Là aussi, un responsable a affirmé que les forces de l'ordre n'avaient pas tiré sur les protestataires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK