Irak: une série d'explosions en Irak fait 67 morts

Le reste d'une voiture piégée à Bagdad
2 images
Le reste d'une voiture piégée à Bagdad - © Reuters

Plusieurs explosions ont eu lieu ce jeudi en irak, faisant 67 morts.

Après plus d'une dizaine d'attentats à Bagdad en pleine heure de pointe matinale, trois personnes sont mortes lors de deux nouvelles attaques dans la soirée, l'une dans un café, l'autre dans un marché.

Au total, dans la capitale irakienne, 60 personnes ont été tuées et 183 blessées.

En outre, cinq membres d'une même famille ont été tués à Baqouba (centre), et deux militaires à Mossoul, selon des responsables policiers et hospitaliers.

Ces violences sont les premières depuis le début de la crise politique qui menace la trêve entre les différentes forces du pays et fait craindre un retour des violences confessionnelles, quelques jours après le départ des troupes américaines.

Ces derniers jours, un mandat d'arrêt a été lancé à l'encontre du vice-président sunnite Tarek al-Hachémi.

Le Premier ministre chiite Nouri al-Maliki a réclamé le limogeage du vice-Premier ministre sunnite, et le bloc parlementaire Iraqiya, soutenu par les sunnites, a décidé de boycotter l'Assemblée et le gouvernement.

Deuxième groupe parlementaire, Iraqiya accuse Nouri alMaliki d'accaparer le pouvoir.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK