Irak: Un attentat suicide fait au moins 30 morts au sud de Bagdad

Des membres du service anti-terroriste irakien sécurisent Ramadi, le 27 décembre 2015, en Irak
Des membres du service anti-terroriste irakien sécurisent Ramadi, le 27 décembre 2015, en Irak - © Ahmad al-Rubaye

Un attentat suicide a fait au moins 30 morts vendredi après un match de football dans un village au sud de Bagdad, ont indiqué la police et une source médicale.

"Ils étaient en train de décerner le trophée aux vainqueurs quand le kamikaze s'est fait exploser dans la foule", a indiqué un capitaine de police du village d'Al-Asriya. Le bilan de 25 morts a été confirmé par une source médicale à l'hôpital de la localité d'Iskandariyah, au sud de la capitale irakienne.

Selon la police, plus d'une cinquantaine de personnes ont également été blessées dans l'explosion.

"Le maire est décédé à l'hôpital des suites des graves blessures qu'il a subies dans l'explosion", a déclaré le médecin.

L'attaque, qui n'a pas encore été revendiquée, est survenue vers 19h00, heure locale. Il est fort probable que cette attaque ait été menée par le groupe jihadiste Etat Islamique (EI). 

Le 6 mars, 61 personnes avaient été tuées dans un attentat suicide revendiqué par le groupe Etat islamique à Hilla, à 80 km au sud de Bagdad, l'attaque la plus meurtrière depuis le début de l'année en Irak.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK