Irak: nouvelles offensives djihadistes avec une avancée à Tal Afar

Des membres de tribus portent leurs armes le 16 juin 2014 à Bagdad en soutien aux forces armées irakiennes confrontées à l'offensive des jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL)
Des membres de tribus portent leurs armes le 16 juin 2014 à Bagdad en soutien aux forces armées irakiennes confrontées à l'offensive des jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) - © Ahmad al-Rubaye

Les insurgés se sont emparés de la plus grande partie de Tal Afar, une ville stratégique chiite du nord de l'Irak, a indiqué mardi un responsable du gouvernement, faisant état de plusieurs dizaines de morts dans les combats. Parallèlement, les forces de sécurité irakiennes ont chassé des insurgés de la ville de Baqouba, au nord-est de Bagdad, dont les djihadistes avaient brièvement pris le contrôle de plusieurs secteurs.

Les forces pro-gouvernementales détiennent toujours des secteurs de cette enclave chiite de la province majoritairement sunnite de Ninive, a ajouté Noureddine Qabalane, numéro deux du Conseil de la province. Cette ville clé est située à 380 km au nord-ouest de Bagdad sur la route vers la frontière syrienne, alors que le groupe jihadiste radical de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) aspire à créer un Etat islamique dans la zone frontalière.

M. Qabalane a affirmé que les insurgés contrôlaient la majeure partie de Tal Afar et la région environnante. Il a fait état de poches de résistance précisant que des soldats, policiers et habitants armés, tenaient certaines parties de l'aéroport.

Cinquante civils ont été tués dans les combats ainsi que plusieurs dizaines d'insurgés et membres des forces se sécurité, a-t-il ajouté.

Mohamed al-Bayati, chef du comité de la sécurité au Conseil provincial de Ninive et originaire de Tal Afar, a indiqué que 500 à 700 combattants insurgés avaient pris part à l'assaut.

Les insurgés repoussés à Baqouba

Dans la nuit, "un groupe d'insurgés a lancé une attaque à l'arme automatique à Baqouba", ville située à 60 km au nord-est de la capitale, "avant que les forces de sécurité ne repoussent leur assaut", a indiqué le général Abdelamir Mohamed Reda à l'AFP.

Pour sa part, un colonel de l'armée a affirmé que les insurgés "avaient pris le contrôle des quartiers de Katoun, Mafraq et Mouallemine, dans l'ouest et le centre de Baqouba pendant plusieurs heures, avant que les forces gouvernementales ne réussissent à reprendre ces secteurs".

Il s'agit du premier assaut contre la ville de Baqouba, chef-lieu de la province de Diyala depuis le début le 9 juin de l'offensive lancée par des insurgés menés par les djihadistes sunnites de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) qui se sont emparés de plusieurs secteurs importants du Nord du pays, notamment la deuxième ville d'Irak, Mossoul, et sa province de Ninive, ainsi que la ville de Tikrit (160 km au nord de la capitale) chef-lieu de la province de Salaheddine.

Le gouvernement irakien a accusé mardi l'Arabie saoudite de soutenir financièrement les groupes insurgés en Irak et de s'être rangée du côté du "terrorisme".

 

RTBF avec AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK