Irak: les forces canadiennes ont combattu l'organisation EI au sol

En octobre dernier, le parlement canadien avaiat donné son feu vert au déploiement de quelques avions chasseurs et 625 soldats. Parmi ceux ci, 69 membres des forces spéciales qui sont chargés de la formation des soldats irakiens et kurdes.

Au total, le Canada a déployé 625 soldats et quelques avions chasseurs. Le mandat est clair , pas de combats au sol.


Or lundi, l'état-major canadien a reconnu que des soldats des forces spéciales canadiennes déployées ont été engagés dans des combats au sol. Ces soldats se trouvaient dans le nord de l'Irak pour y préparer un bombardement lorsqu’ils ont été été attaqués par des combattants de l'organisation État Islamique. Les Canadiens ont riposté et tué au moins deux combattants.

Les officiers canadiens invoquent la légitime défense. Ils soulignent que cet incident ne traduit pas une évolution du mandat donné par le parlement pour six mois. Mais cet incident fera réfléchir au moment où, par exemple, aux Etats-Unis, le faucon, sénateur et ancien candidat à la présidence républicain John Mc Cain plaide lui en faveur d'un déploiement de troupes internationales au sol et en Irak et en Syrie. Il souligne que les bombardements pour défendre Kobané en Syrie n'ont pas permis de repousser les combatttatns de l'Etat Islamique.

Des forces militaires des Etats-Unis, de la France, du Royaume-Uni, du Canada, de l'Australie, du Danemark, de la Belgique ou encore de la Jordanie et du Qatar: plus d'une soixantaine de pays sont impliqués dans la coalition internationale. Une rencontre organisée conjointement par le Royaume-Uni et les États-Unis doit par ailleurs se tenir jeudi à Londres entre ces pays membres de la coalition. Les discussions porteront essentiellement sur cinq sujets: les combattants étrangers, la campagne militaire contre des cibles de l'EI, ses sources de financement, ses communications stratégiques et l'assistance humanitaire.

WF, avec F. Nice

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK