Irak: le Parlement kurde votera vendredi sur le référendum d'indépendance

Jusqu'ici, la consultation populaire annoncée en juin par Massoud Barzani, le président de la région autonome, n'a pas été endossée par les institutions locales alors que son mandat a expiré depuis deux ans et que le Parlement n'a pas siégé depuis autant de temps.
Jusqu'ici, la consultation populaire annoncée en juin par Massoud Barzani, le président de la région autonome, n'a pas été endossée par les institutions locales alors que son mandat a expiré depuis deux ans et que le Parlement n'a pas siégé depuis autant de temps. - © SAFIN HAMED - AFP

Le Parlement du Kurdistan irakien, qui n'a pas siégé depuis plus de deux ans, se prononcera vendredi sur le référendum d'indépendance du 25 septembre, a annoncé un responsable, trois jours après que le Parlement de Bagdad a voté contre cette consultation.

Vers 19h, le Parlement se réunira pour "donner un cadre légal au référendum". Le Parlement fédéral irakien avait voté mardi contre ce référendum, qui a provoqué une levée de boucliers de Bagdad et des pays voisins qui redoutent que les velléités séparatistes d'Erbil ne fassent tache d'huile parmi leurs propres minorités kurdes.

Jusqu'ici, la consultation populaire annoncée en juin par Massoud Barzani, le président de la région autonome, n'a pas été endossée par les institutions locales alors que son mandat a expiré depuis deux ans et que le Parlement n'a pas siégé depuis autant de temps.

5,5 millions de Kurdes

Le 25 septembre, environ 5,5 millions de Kurdes se prononceront pour ou contre l'indépendance du Kurdistan irakien qui bénéficie depuis 1991 d'une autonomie qui s'est élargie au fil des ans.

Les responsables kurdes affirment qu'une victoire du "oui" n'entraînera pas aussitôt l'annonce de l'indépendance mais leur permettra de lancer, en position de force, de nouvelles négociations avec le pouvoir à Bagdad.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir