Irak: deux ministres apparaissent parmi les responsables du régime de Saddam Hussein

Ahmed al-Obeïdi (à droite) est actuellement ministre de la Défense en Irak
Ahmed al-Obeïdi (à droite) est actuellement ministre de la Défense en Irak - © Dawood - ISOPIX

Deux ministres pourraient perdre leur poste en Irak, leurs noms étant apparus sur les listes de responsables du régime de Saddam Hussein, ont indiqué jeudi à l'AFP une source parlementaire et la Commission de "débaassification".

Le porte-parole de cette instance, Farès Abdel Sattar, a affirmé à l'AFP que la Commission avait indiqué dans une lettre au parlement que "sur les 22 noms envoyés par le gouvernement, deux sont concernés par les mesures" prises par les autorités pour empêcher le retour aux affaires des responsables de l'ancien régime.

Il s'agit des ministres de la Jeunesse et des Sports, Ahmed al-Obeïdi, et des Communications, Naïm al-Rubaye, qui avaient tous deux obtenu le 25 octobre la confiance du parlement, a précisé à l'AFP une source au sein du parlement.

Depuis la chute de Saddam Hussein dans la foulée de l'invasion emmenée par les Américains en 2003, la Commission de "débaassification", depuis renommée "Commission pour la responsabilité et la justice", a établi des listes de cadres du parti Baas de Saddam Hussein et de membres des forces de l'ordre de l'ancien régime, leur interdisant de se présenter à des élections ou d'obtenir des postes publics à responsabilité.

Naïm al-Rubaye était un cadre intermédiaire du Baas et il travaillait au sein du renseignement, notamment pour surveiller l'opposition islamiste, a indiqué une source au sein des services de sécurité. Lui et Ahmed al-Obeïdi pourraient donc être limogés et remplacés lors d'un prochain vote de confiance, a expliqué la source parlementaire. C'est la première fois que des ministres nommés sont visés par une telle procédure.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK