Irak: cinq policiers tués et menaces d'attentat contrées

RTBF
RTBF - © RTBF

Cinq policiers irakiens ont été tués dans l'explosion d'une bombe, au nord de la ville de Baqouba, a annoncé une source au sein des forces de sécurité. Par ailleurs, des explosifs ont été saisis et des suspects arrêtés pour menace d'attentat à Bagdad.

Selon cette source, les policiers, affectés à une brigade financière, étaient en mission quand l'explosion a eu lieu dans la région de Jalaoula, au nord de Baqouba, à 60 km au nord de Bagdad.

Par ailleurs, vingt cinq personnes soupçonnées de planifier des attaques à Bagdad ont été arrêtées mardi par les forces de sécurité irakiennes qui ont saisi de grandes quantités d'explosifs et bouclé de larges portions de la capitale.

Les entrées de la capitale ont été fermées, les grands axes bouclés et des raids menés dans plusieurs quartiers tôt mardi matin après des renseignements sur l'imminence d'attaques à la voiture piégée contre des bâtiments et lieux publics.

Le centre-ville de Bagdad a été paralysé et plusieurs hélicoptères survolaient le ciel de la capitale. A la mi-journée, la situation était redevenue normale et la circulation était de nouveau autorisée.

Rumeur de coup d'Etat militaire sans fondement

Au total, 400 kg d'explosifs et 250 kg de nitrate d'amonium ont été saisis dans les raids, a affirmé un assistant du porte-parole du commandement militaire de Bagdad, Qassem Atta.

Le porte-parole du gouvernement, Ali Dabbagh, a fait état de "menaces potentielles venant de groupes terroristes et visant des sites sensibles de l'Etat et des lieux de rassemblement", se refusant toutefois à donner plus de détails.

Face à ces mesures exceptionnelles qui ont surpris les habitants de Bagdad au réveil, la rumeur d'un coup d'Etat de l'armée irakienne s'est propagée dans la capitale et les autorités ont dû publier un démenti officiel.

Ces rumeurs sont "risibles" et "sans fondement", a indiqué lors d'une conférence de presse Mohammed al-Askari, le porte-parole du ministère de la Défense.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK