Irak: 24 morts dans des attentats à Bagdad, 59 tués dans des combats

L’un des nombreux attentats dont Bagdad est le théâtre sanglant.
L’un des nombreux attentats dont Bagdad est le théâtre sanglant. - © Ahmad Al-Rubaye - BELGAIMAGE

Au moins 24 personnes ont été tuées et 80 blessées samedi à Bagdad dans une série d'attentats qui ont visé principalement des quartiers chiites de la capitale irakienne, selon des sources de sécurité et médicales.

Six attentats à la voiture piégée se sont produits dans six quartiers différents de Bagdad. Une bombe placée en bord de route a explosé dans un 7e quartier. Ces attentats n'ont pas encore été revendiqués, mais leur mode opératoire -explosions coordonnées et quasi-simultanées de voitures piégées, rappelle celui des insurgés sunnites. Plus tôt dans la journée, des combats entre les forces irakiennes et des jihadistes sunnites du groupe l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont fait 59 morts à Mossoul (nord).

Les attaques de l'EIIL atteignent des niveaux jamais vus depuis 2008

Des combattants de l'EIIL ont par ailleurs retenu en otages plusieurs heures des dizaines étudiants dans une université à Ramadi, à 100 km à l'ouest de Bagdad. Les combats entre ces insurgés et les forces spéciales irakiennes, appuyées par l'armée et la police, qui ont donné l'assaut pour libérer les étudiants, se poursuivaient dans la soirée. L'Irak est endeuillé depuis plus d'un an par des violences, surtout des attaques de l'EIIL, qui atteignent des niveaux jamais vus depuis 2008. Au total, ce sont plus de 4300 personnes qui sont mortes depuis le début de l'année, dont plus de 900 pour le seul mois de mai.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK