Fusillade dans une synagogue à Pittsburgh: le tireur en garde à vue, plusieurs morts

Une fusillade dans la synagogue Tree of Life du quartier de Squirrel Hill à Pittsburgh, en Pennsylvanie, a fait plusieurs victimes, dont plusieurs morts. La police et de nombreuses ambulances sont sur place suite au signalement d'un tireur, vers 10h heure locale (14h heure belge). De nombreux fidèles étaient présents dans le bâtiment pour l'Office du samedi. Plusieurs médias américains parlent d'un bilan provisoire de onze morts.

Refusant de confirmer ces chiffres, le directeur de la sécurité publique de Pittsburgh a ajouté qu'il y avait six blessés, dont quatre parmi les forces de l'ordre. "La scène est terrible à l'intérieur", a ajouté Wendell Hissrich devant les caméras, apparemment très ému. "C'est l'une des pires scènes de crime sur laquelle je me sois rendu, et j'ai été sur des accidents d'avion", a-t-il ajouté.

Selon le président américain, cette fusillade, "qui ressemble définitivement à un crime antisémite", a fait "beaucoup de morts" et "beaucoup de blessés graves".

Des échanges de tirs ont eu lieu entre la police et le tireur, trois officiers ont été touché. Le tireur s'est rendu vers 13h, heure locale, et a été placé en garde à vue. Ses motivations ne sont pas encore connues. "Le suspect de la fusillade est en garde à vue. Nous avons de nombreuses victimes à l'intérieur de la synagogue, il y a trois officiers qui ont été touchés", a indiqué aux médias sur place un porte-parole de la police. "Nous sommes encore en train de vérifier le building, pour voir s'il n'y a pas d'autres menaces" a-t-il ajouté.

Selon plusieurs médias, il s'agit d'un homme de 46 ans, nommé Rob Bowers et auteur de messages antisémites sur les réseaux sociaux. Il aurait proféré des menaces à caractère antisémite lors de l'attaque.

Plusieurs victimes

Le porte-parole de la police de Pittsburgh a déclaré qu'il y avait plusieurs victimes, sans donner de précisions. "La police vient de se déployer suite au signalement d'un tireur à la synagogue Tree of Life de Squirrel Hill. Actuellement, nous avons plusieurs victimes et travaillons sur la situation. Il est impératif que les voisins et la communauté autour de la synagogue restent dans leur maison, et n'en sortent pas, l'endroit n'est pas sûr." a déclaré un porte-parole de la police locale aux médias.

"Pittsburgh est unique en ce qui concerne sa communauté juive"

Cette attaque a jeté la consternation dans la communauté juive et bien au delà.

"Je suis juste triste. Je ne sais pas quoi vous dire (...) ça ne devrait pas arriver, point. Ça ne devrait pas arriver dans une synagogue", a déclaré sur CNN, Jeff Finkelstein, le président de la "Jewish Federation of Greater Pittsburgh". "Je ne sais pas vous dire combien de personnes il y avait exactement à l'intérieur, mais typiquement, un samedi matin, il devait y avoir 50-60 personnnes, je présume."

"Pittsburgh est unique en ce qui concerne sa communauté juive, a-t-il ajouté. Il y a une grande concentration de la communauté juive ici, ce qui rend le quartier spécial."

"Nous sommes en contact étroit avec les forces de l'ordre pour comprendre l'étendue de cette attaque antisémite", a de son côté commenté Jonathan Greenblatt, le directeur de l'Anti-defamation league, la principale organisation de lutte contre l'antisémitisme aux Etats-Unis.

Une attaque "antisémite horrible"

Donald Trump a immédiatement dénoncé le climat de "haine" aux Etats-Unis et dans le monde. Selon le président américain, le bilan de cette fusillade risque d'être "plus dévastateur" qu'annoncé initialement.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a exprimé samedi sa solidarité avec les États-Unis et les victimes d'une attaque "antisémite horrible" dans une synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie, où un tireur a tué plusieurs personnes avant de se rendre.

"Nous sommes solidaires avec la communauté juive de Pittsburgh. Nous sommes solidaires avec le peuple américain face à cette violence antisémite horrible", a déclaré M. Netanyahu dans une vidéo publiée sur son compte Twitter.

"Prions pour les morts, les blessés, toutes les familles touchées et pour nos courageux premiers secours", a ajouté le vice-président Mike Pence sur le réseau social.

Cette fusillade intervient alors que les États-Unis ont enregistré en 2017 une hausse des attaques à caractère antisémite avec quelque 1.986 incidents (harcèlement, vandalisme, agressions) sur l'année en hausse de 57% par rapport à 2016, selon l'Anti-defamation league.

La police de New York a de son côté fait savoir qu'elle renforçait la sécurité autour des lieux de culte de la ville, avec notamment des patrouilles supplémentaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK