Interpol : six membres de la Ndrangheta, mafia calabraise influente, arrêtés dans une opération internationale

les arrestations ont eu lieu en Albanie, Argentine et Costa Rica dans une opération conjointe menée par Interpol et les autorités italiennes.
les arrestations ont eu lieu en Albanie, Argentine et Costa Rica dans une opération conjointe menée par Interpol et les autorités italiennes. - © CRIS BOURONCLE - AFP

Six membres de la puissante mafia calabraise 'Ndrangheta ont été arrêtés en Albanie, Argentine et Costa Rica dans une opération conjointe menée par Interpol et les autorités italiennes, a annoncé Interpol ce vendredi.

L’opération, conduite par la police italienne avec l’appui du réseau d’Interpol et de 10 autres pays membres, a notamment permis l’arrestation de trois fugitifs liés à la 'Ndrangheta le 21 juillet à Buenos Aires, et simultanément, d’un autre à Tirana. Le lendemain, un cinquième a été arrêté au Costa Rica. Un sixième l’avait été en Albanie, en mai.

Le clan Bellocco

Les suspects sont liés au clan Bellocco, basé dans la ville portuaire de Gioia Tauro (Calabre) et impliqué dans l’importation de cocaïne.

Parmi les suspects arrêtés en Argentine figurent Ferdinando Sarago, un proche de la redoutable organisation qui effectuait des voyages fréquents en Amérique latine, et Giovanni Di Pietro, également connu sous le nom Massimo Pertini, considéré comme un acteur clé du trafic de drogue entre les deux continents.

En 1978, Di Pietro avait été impliqué dans l’enlèvement de Franz Trovato, fils d’un industriel qui avait trouvé la mort dans sa tentative d’évasion après 21 jours de captivité.

Arrêté dans la station balnéaire de Jaco, à l’ouest du Costa Rica, Franco D’Agapiti est quant à lui considéré comme le représentant de la famille Bellocco dans ce pays d’Amérique centrale.

Saisie de drogue

Ces arrestations ont notamment permis de mettre la main sur 400 kg de cocaïne, 30 kg de résine cannabis et 15 kg d’herbe de cannabis, un fusil automatique, trois pistolets semi-automatiques, un silencieux et des munitions, précise Interpol.

"La 'Ndrangheta représente une menace qui a silencieusement pollué l’économie de plus de 30 pays à travers le monde. Le seul moyen de la contrer est de le faire avec un réseau mondial plus efficace", a commenté le préfet Vittorio Rizzi, directeur central de la police criminelle italienne, cité par Interpol.


►►► Lire aussi : coronavirus : mafia et covid-19, une affaire qui marche ?


L’organisation est réputée pour être devenue la plus importante mafia italienne, devant la Cosa Nostra sicilienne et la Camorra napolitaine, grâce au trafic de cocaïne. Basée sur une structure très familiale, elle est née en Calabre, dans l’extrême sud de la péninsule italienne, mais elle est devenue influente dans le Nord et dans d’autres régions du monde. Selon des experts, elle est la seule mafia présente sur tous les continents.

Plusieurs coups de filet

Ces arrestations surviennent dans la foulée d’un coup de filet contre la 'Ndrangheta qui s’était soldé en novembre dernier par l’arrestation de 45 suspects, précise Interpol.

L’organisation avait ensuite été de nouveau affaiblie en décembre par un raid historique ayant conduit à l’arrestation de 334 suspects, et la police financière italienne a annoncé cette semaine l’arrestation de 75 personnes liées à la mafia calabraise en Suisse et en Italie.

Arrestation de membres de la mafia à Buenos Aires, en Argentine, ce 22 juillet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK