Interdiction de quitter la Corée du Nord: les Malaisiens "otages de fait"

Les Malaisiens sont des "otages de fait" en Corée du Nord, a dénoncé mardi le Premier ministre malaisien, après l'interdiction faite par Pyongyang à tous les Malaisiens de quitter le pays en raison d'une brouille diplomatique.

"C'est un acte odieux, faisant de nos ressortissants des otages de fait, au mépris de toutes les lois internationales et des normes diplomatiques", a déclaré le Premier ministre Najib Razak dans un communiqué, alors que les tensions s'accroissent entre les deux pays après l'assassinat, à Kuala Lumpur, en février, du demi-frère en exil du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK