Insurrection à Washington : Twitter retire la vidéo où le président Trump appelle les manifestants à "rentrer chez eux"

Les plateformes ont temporairement bloqué le compte du président sortant, et Twitter l’a même menacé de suspension permanente, une mesure sans précédent décidée mercredi dans la foulée des violences au Capitole par les partisans du milliardaire républicain.

Twitter a retiré trois tweets du président, dont une vidéo où il appelait les manifestants à "rentrer chez eux" mais où il déclarait aussi sans preuves que l’élection avait été "volée".

C’est la première fois que la plateforme enlève des tweets du chef d’Etat pour des raisons autres que les droits d’auteur. D’ordinaire, elle se contente de masquer ou d’ajouter des avertissements aux messages problématiques, relevant de la désinformation ou attaquant le processus démocratique, notamment.

C’est surtout la première fois qu’elle bloque le compte aux 88 millions d’abonnés, central dans la stratégie de communication du milliardaire républicain.

"Le compte de @realDonaldTrump sera bloqué pendant douze heures après le retrait de ces tweets. Si ces tweets ne sont pas supprimés (par leur auteur, ndlr), le compte restera bloqué", a expliqué le réseau sur son compte dédié à la sécurité.

Facebook et YouTube ont également retiré la vidéo ambivalente du président.

Donald Trump avait publié mercredi après-midi une courte vidéo sur Twitter. Il appelle ses partisans rassemblés au Capitole à "rentrer chez eux en paix", tout en répétant que "l’élection leur a été volée". "Je sais que vous souffrez, cette élection a été un raz-de-marée et tout le monde le sait, surtout l’autre camp."

Pompier pyromane

"Il faut rentrer maintenant, nous devons respecter nos forces de l’ordre et nous ne voulons pas que quelqu’un soit blessé. C’est une période très difficile, inédite, où des choses peuvent être volées à vous, à moi, à notre pays", a martelé Donald Trump, oscillant entre appels au calme et messages semblant destinés à remettre de l’huile sur le feu.

"Ce sont des choses et des évènements qui arrivent quand une immense victoire électorale est si peu cérémonieuse et si vicieusement arrachée à de grands patriotes qui ont été mal et injustement traités pendant si longtemps", a déclaré sur Twitter le président sortant. "Souvenez-vous de ce jour pour toujours !".

Twitter a rapidement restreint l’accès à ce message "en raison d’un risque de violence" et celui-ci n’est plus accessible.

grands patriotes

Facebook a par ailleurs retiré aussi mercredi une vidéo du président sortant Donald Trump qui appelait ses partisans en train de prendre d’assaut le Capitole à "rentrer chez eux" mais où il déclarait aussi que l’élection avait été "volée".

Les affirmations d’une élection frauduleuse répétées par le président sortant n’ont pas été avérées par le système judiciaire américain.

Le président sortant américain Donald Trump a décrit les manifestants qui ont pris d’assaut le Capitole mercredi soir à Washington comme des "grands patriotes" et a répété avoir remporté l’élection présidentielle américaine de novembre, dans un nouveau message posté sur Twitter.

Twitter réplique

Les responsables de Twitter avaient publié un message lié à la vidéo de Donald Trump, mettant en garde le public sur le contenu de celle-ci. "Cette allégation de fraude électorale est contestée", et demandant à ne pas répercuter le tweet à cause de la violence qui pourrait en découler. Ce n’est pas la première fois que le réseau social diffuse ce genre d’avertissement à l’encontre des propos du président américain.

Journal télévisé 13H

Journal télévisé 13H

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK