Insurrection à Washington : retour sur les images fortes d'un Capitole en ébullition

Le 6 janvier 2021, journée marquante dans l'histoire du Capitole américai,
33 images
Le 6 janvier 2021, journée marquante dans l'histoire du Capitole américai, - © AFP/BELGA

Le mot est sur toutes les lèvres et dans tous les journaux : chaos. Le Capitole de Washington pris d’assaut pendant plus de trois heures. Le "temple de la démocratie" américaine envahi, submergé, saccagé. Des partisans de Donald Trump se sont défoulés dans les couloirs de l’institution. Retour en photos sur ce moment particulier dans l'histoire des Etats-Unis.

Les sénateurs ont été évacués en pleine séance de confirmation de la victoire de Joe Biden à l’élection du 3 novembre dernier. Finalement, la situation reviendra au calme et le candidat démocrate sera conforté.

Entre-temps, la démocratie a vacillé, les chancelleries du monde ont réagi, et quatre morts et plusieurs blessés sont à déplorer.


A lire aussi : Revue de presse : chaos et insurrection aux États-Unis


L’onde de choc est très forte aux Etats-Unis. 


A lire aussi : Insurrection à Washington : "Il y a vraiment un après-coup assez impressionnant en ce moment aux États-Unis" selon Raphaël Grand, correspondant


Trump met le feu aux poudres

Investiture (de Trumpistes) dans le Capitole

Une foule de partisans de Donald Trump arrive à pénétrer dans le Capitole. Certains sont armés (chose interdite à Washington D.C.), les sénateurs sont évacués. La tension est à son comble.

Les sénateurs évacués et l’hémicycle investi

Des policiers dégainent leurs armes dans le Capitole pour protéger les élus. "On a reçu pour consigne de nous allonger sur le sol et d’enfiler notre masque à gaz", déclare Dan Kildee, un élu. Le chaos s’installe : du gaz lacrymogène est tiré dans la rotonde du Capitole. Des images stupéfiantes de manifestants dans les couloirs du Congrès, posant à la tribune de la chambre basse ou encore dans le bureau de sa présidente, Nancy Pelosi, circulent partout.

Dans le bureau de Nancy Pelosi

Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants (démocrate), a vu son bureau saccagé par les partisans du président républicain. Il y a peu, c’est son domicile qui avait été vandalisé.

Les forces de l’ordre prennent en main la situation

Récit de la journée commenté par Eric Destiné

Trump appelle au calme (en continuant à crier "au vol")

Dans un message diffusé sur Twitter, et après une demande de Joe Biden, Donald Trump s’exprime, appelant ses partisans à ne pas recourir à la violence. Un message ambigu car il ne cesse d’y répéter que l’élection lui a été volée. Le président américain toujours en exercice sera ensuite bloqué 12 heures par le réseau social à l’oiseau et 24 heures par Facebook.

Couvre-feu et poursuite du travail sénatorial

La garde nationale appelée en renfort et la situation maîtrisée à l’intérieur du Capitole, un couvre-feu est aussi ordonné dans la capitale fédérale. Les sénateurs eux, peuvent continuer leur travail.

A noter toutefois que du côté de la bourse de Wall Street, les événements, eux, n’ont pas eu d’incidence.

Fracture 

Alors que certains réfléchissent à une manière d’évincer Donald Trump du pouvoir avant même la cérémonie d’investiture de Joe Biden, et que le président en fonction promet, lui, une transition ordonnée, Washington et les Etats-Unis se réveillent ce matin avec le sentiment qu’il y aura un "avant" et un "après" cette journée. Un coup de force quasi inédit dans l’histoire américaine, qui a failli mettre à mal ses institutions, et qui montre, plus que jamais, l’image d’un pays profondément fracturé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK