Innocenté après 39 ans de prison, un homme touche le pactole

USA : après 39 ans de prison, un homme innocent reçoit 21 millions de dollars
USA : après 39 ans de prison, un homme innocent reçoit 21 millions de dollars - © Bob Jagendorf

1978. La police californienne fait une macabre découverte. Dans leur habitation de Simi Valley, gisent les corps de Rhonda Wicht, 24 ans, et de son fils Donald, âgé de quatre ans. La jeune femme a été frappée avant d'être violée. Elle mourra étranglée. Les rapports d'autopsie révèle aussi que le petit garçon a été étouffé.

L'enquête de voisinage débute rapidement. Toute l'attention des enquêteurs se porte sur le témoignage d'un riverain. Celui-ci affirme avoir vu une voiture partir en trombes des lieux du crime. Rapidement, la plaque d'immatriculation du véhicule mène à un homme : l'ancien petit ami de la victime. La spirale judiciaire est enclenchée : Craig Coley, vétéran de la guerre du Vietnam, est condamné deux plus tard à la prison à perpétuité, sans possibilité de libération pour ce double meurtre. Un crime que Craig Coley, 71 ans aujourd'hui, n'a jamais commis. Lui qui n'a cessé, derrière les barreaux, de clamer son innocence.

 

Nouvelles traces d'ADN

 

C'est en 2016 que l'affaire prend un nouveau tournant. A cette date, Craig Coley croupit en prison depuis 36 ans. Mais la police et l'accusation décide de rouvrir l'enquête. Les avancées scientifiques permettent d'affiner les expertises ADN menées à l'époque. Les draps du lit de la victime sont analysées et les conclusions sont formelles : les échantillons de sperme recueillis sur le linge ne correspondent pas à l'empreinte génétique de Craig Coley. Entretemps, d'autres suspects potentiels sont identifiés près des quatre décennies après les crimes. La justice, enfin, parvient à établir qu'il faisait trop sombre à l'endroit des faits pour que le voisin ait pu voir le véhicule quitter les lieux, phares éteints, comme il l'avait pourtant certifié.

Craig Coley est donc un homme libre. Mais à quel prix. Lui qui aura passé 39 derrière les barreaux, se voit aujourd'hui octroyer un dédommagement à hauteur de 21 millions de dollars. "Même si aucune somme d'argent ne peut compenser ce qui est arrivé à Craig Coley, cet accord était la bonne chose à faire pour lui et pour notre communauté", a estimé Eric Levitt, responsable administratif de la ville de Simi Valley, responsable de la condamnation injustifiée.

Ces 21 millions de dollars permettent en fait d'éviter un procès. Un procès qui aurait coûté des sommes astronomiques et qui aurait, logiquement, débouché sur l'innocence du vétéran de 71 ans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK