Informatique : selon l'ONU, la Corée du Nord aurait dérobé 300 millions de dollars de cryptomonnaies

La Corée du Nord a dérobé au cours des derniers mois plus de 300 millions de dollars de cryptomonnaies via des attaques informatiques destinées à financer ses programmes nucléaires et balistiques interdits, selon un rapport confidentiel de l’ONU.

Ce document, rédigé par un groupe d’experts chargé de contrôler l’application des sanctions prises contre Pyongyang, estime qu'"au total le vol de biens virtuels commis par le pays entre 2019 et novembre 2020 s’élève à environ 316,4 millions de dollars" (260 millions d’euros), d’après un Etat membre des Nations unies.

Des institutions financières et des bourses ont été piratées afin de financer le développement des programmes nucléaire et balistique nord-coréens, selon ce rapport que l’AFP a pu consulter.


►►► À lire aussi : Cryptomonnaies : la spectaculaire expansion du bitcoin en Afrique


Une large majorité des recettes provenait de deux détournements commis fin 2020.

La Corée du Nord a déployé des milliers de pirates informatiques aguerris qui visent des entreprises et des institutions en Corée du Sud et ailleurs dans le monde.

Leur objectif est également de trouver des sources de revenus face aux multiples sanctions auxquelles le pays est soumis en raison de ses programmes d’armement.

Archives JT 18/06/2019: Cryptomonnaies, un univers mystérieux que Facebook veut bouleverser

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK