Infographie: 83% des lumières éteintes en Syrie après quatre ans de guerre

Infographie: 83% des lumières éteintes en Syrie après quatre ans de guerre
Infographie: 83% des lumières éteintes en Syrie après quatre ans de guerre - © Tous droits réservés

Les quatre années de guerre en Syrie ont entraîné la mort de 210 000 personnes, le déplacement de millions d’autres et… l’extinction de 83% des lumières du pays qui étaient visibles depuis l’espace avant le début du conflit. Analysées par des chercheurs de l'Université de Wuhan, les images satellites "avant" et "après parlent d’elles-mêmes.

La Syrie est plongée dans le noir. C’est ce que démontre une étude de l’Université de Wuhan, en Chine, dirigée par le docteur Wi Li en collaboration avec "#WithSyria" ("#AvecLaSyrie"), coalition mondiale qui regroupe cent-trente organisations humanitaires et de défense des droits de l’homme parmi lesquelles Médecins du Monde, Amnesty International ou encore Oxfam.

D’après cette étude, 83% des lumières qui étaient visibles dans le ciel syrien avant le début de la guerre de Syrie ne le sont plus aujourd’hui, après quatre ans de conflit. Constatez par vous-mêmes en faisant glisser le curseur de l’infographie ci-dessous : à gauche, un cliché satellite de l’"avant" en mars 2011, à droite, un de l’"après" en février dernier.

Images satellites de la Syrie en mars 2011 et en février 2015, fournies par #WithSyria. - © Tous droits réservés

"Les images satellites fournissent les données les plus fiables montrant l’ampleur de la dévastation en Syrie", explique le Dr Xi Li dans une déclaration. "Prises à plus de 800 kilomètres au-dessus de la Terre, ces images nous aident à comprendre la souffrance et la peur qui sont la réalité quotidienne des civils en Syrie, alors que leur pays s’effondre autour d’eux. Dans les zones les plus affectées telles qu’Alep, ces chiffres font froid dans le dos : 97% des lumières ont disparu. La province de Damas et celle de Quneitra, près de la frontière israélienne, font figure d’exception avec la disparition de respectivement 35% et 47% des lumières."

Selon les chercheurs, la destruction de nombreuses infrastructures telles que des hôpitaux ou des écoles, et l’exil de millions de personnes expliquent cette extinction des lumières syriennes.

L’organisation Amnesty International a publié, sur son compte Twitter, une image animée qui passe en revue les années 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015, illustrant plus en détail ce déclin. L’animation est accompagnée du commentaire suivant : "Syrie : 4 ans plus tard, 10 millions de déplacés et les lumières s’estompent."

Sur son site Internet, le collectif "#WithSyria" a publié une vidéo choc et une pétition pour "appeler les dirigeants mondiaux à rallumer les lumières en Syrie".

 

Aurélia Morvan (@bIackcherry)

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK