Indonésie: rares naissances de dragons de Komodo en captivité

Un vétérinaire tient dans ses mains l'un des komodos nés en captivité, le 14 mars 2013 dans le zoo de Surabaya, en Indonésie
Un vétérinaire tient dans ses mains l'un des komodos nés en captivité, le 14 mars 2013 dans le zoo de Surabaya, en Indonésie - © Juni Kriswanto

Sept dragons de Komodo, les plus gros varans du monde, sont nés dans un zoo indonésien à l'issue d'une incubation artificielle, un succès qui relance les espoirs sur la survie de l'espèce gravement menacée, a-t-on appris mercredi auprès du zoo.

Sept oeufs ont éclos le 10 mars d'un groupe de 21 oeufs placés sous incubateurs en septembre et en octobre au zoo de Surabaya, dans l'est de l'île de Java. "Certains oeufs n'ont pas éclos, ce qui est normal", a indiqué à l'AFP le porte-parole du zoo, Anthan Warsito.

"Nous espérons que sept à huit autres oeufs vont éclore en avril ou mai", a-t-il ajouté.

L'incubation artificielle fait partie d'un programme visant à reproduire en captivité ces animaux menacés et à protéger les oeufs de la voracité de leurs parents. Le programme permet également d'introduire une puce électronique dans les lézardaux afin de pouvoir mieux connaître l'espèce.

Le varan (varanus komodoensis) est le plus grand reptile saurien carnivore du monde, pouvant atteindre trois mètres. Ce rescapé des temps préhistoriques est capable d'assommer un cerf d'un coup de queue et de dévorer une chèvre entière, crâne et cornes comprises.

Il n'en existe plus qu'environ 5.000 à l'état sauvage, en particulier sur l'île indonésienne éponyme de Komodo (est).


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK