Inde: New Delhi annonce un allègement progressif des restrictions imposées au Cachemire

Inde: New Dehli annonce un allègement progressif des restrictions imposées au Cachemire
Inde: New Dehli annonce un allègement progressif des restrictions imposées au Cachemire - © TAUSEEF MUSTAFA - AFP

Le gouvernement indien a annoncé mardi qu'il allait "progressivement" lever les restrictions imposées au Cachemire, après avoir coupé les communications téléphoniques et l'accès à internet pendant plus d'une semaine pour éviter un éventuel soulèvement dans cette région dont le statut d'autonomie a été révoqué.

Un porte-parole du ministère indien de l'Intérieur a indiqué sur Twitter que les restrictions "étaient en train d'être allégées d'une manière progressive" dans l'Etat du Jammu-et-Cachemire où tous les moyens de communication avaient été bloqués et un couvre-feu imposé le 4 août, avant l'annonce le 5 août de la révocation de l'autonomie constitutionnelle de la région.

Les moyens de communication normaux ont été rétablis dans le Jammu, partie du Jammu-et-Cachemire considérée comme plus pacifique après "évaluation faite par les autorités compétentes", a indiqué le porte-parole.

Signes d'amélioration

Aucune confirmation indépendante de l'allègement des restrictions n'a pu être obtenue. Mardi après-midi, les habitants du Cachemire ne pouvaient toujours pas être joints au téléphone et l'accès à internet ne semblait pas avoir été rétabli.

Le porte-parole a affirmé que les soins médicaux étaient assurés "sans aucun problème" et que les médicaments étaient fournis aux hôpitaux.

La principale route de la région "continue à fonctionner normalement" avec une centaine de poids-lourds acheminant chaque jour du carburant et d'autres produits essentiels, a ajouté le porte-parole.

Auparavant le procureur général K.K. Venugopal avait déclaré devant la Cour suprême que "la situation au Jammu-et-Cachemire était réevaluée chaque jour" et qu'il y avait "des signes d'amélioration". La Cour suprême examinait une plainte déposée par un militant politique contre le black-out des communications imposé au Cachemire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK