Inde: "mort par Twitter" de l'épouse trompée d'un ministre

"D'autres tests" sont nécessaires afin de déterminer la cause du décès de Sunanda Pushkar, 52 ans, a indiqué à la presse Sudhir Gupta, l'un des trois médecins qui ont mené l'autopsie sur le corps de l'épouse de Shashi Tharoor, 57 ans, secrétaire d'Etat chargé des Ressources humaines et ancien sous-secrétaire général de l'ONU.

Le corps présente aussi "certaines blessures physiques", mais il n'a pas encore été établi qu'elles aient un lien avec sa mort, a ajouté le médecin.

Conformément au rituel hindou, Shashi Tharoor a alors procédé à la crémation du corps de son épouse, dont le décès a été qualifié de première "mort par Twitter" par les réseaux sociaux indiens. Celle-ci est en effet survenue un jour après qu'elle a avoué avoir piraté le compte Twitter de son mari pour envoyer des messages laissant croire qu'il la trompait avec Mehr Tarar, une journaliste pakistanaise.

Un communiqué - présenté par le ministre comme émanant du couple - avait été publié le même jour, annonçant que "Sunanda avait été malade et hospitalisée cette semaine, et cherchait à se reposer". En revenant jeudi soir à l'hôtel où le couple séjournait, Shashi Tharoor avait trouvé la porte de la suite de sa femme fermée de l'intérieur. "Il a cru qu'elle dormait, mais par la suite on a découvert qu'elle était morte", a déclaré le secrétaire personnel du ministre.

Shashi Tharoor, un diplomate de haut rang qui fut sous-secrétaire général de l'ONU, était rentré en Inde en 2008 après trois décennies à New York. Nommé une première fois au gouvernement, il avait dû démissionner en 2010 à la suite d'un scandale impliquant son amie devenue ensuite son épouse.

AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK