Inde: Monsanto fournit de fausses données aux autorités

RTBF
RTBF - © RTBF

Un ancien directeur des opérations de la multinationale Monsanto affirme que la société avait l'habitude de falsifier des données scientifiques pour obtenir les agréments nécessaires à la commercialisation de leurs produits, révèle India Today.

L'homme est un ancien directeur de la filiale indienne de la multinationale américaine. Agé aujourd'hui de 84 ans, Tiravudi Jagadisan le dit sans détour: pour obtenir les autorisations de commercialisation de ses produits, la firme avait l'habitude de transmettre des données fausses ou tronquées aux organismes de contrôle, dont le Bureau central des insecticides. "Ils acceptaient tout simplement des données en provenance de l'étranger fournies par Monsanto. Ils n'avaient même pas un tube à essai pour valider les données, et, parfois, les données proprement dites étaient truquées", déclare l'ancien cadre dirigeant.

Tiravudi Jagadisan explique également qu'il a démissionné de son poste car il avait le sentiment "que la direction de Monsanto aux Etats-Unis exploitait (notre) pays".

L'affaire intervient alors que le débat en Inde est très vif autour de la commercialisation de variétés génétiquement modifiées d'aubergines. Tiravudi Jigadisan a d'ailleurs lancé ses accusations à la faveur d'une consultation publique sur l'introduction de ces OGM en Inde. Il est le premier cadre de haut niveau à accuser publiquement son ancien employeur de frauder pour obtenir ses autorisations.

Monsanto a réagi en affirmant sa "pleine confiance dans le système de réglementation indienne".

T.N. avec Contreinfo

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK