Inde: deux soeurs, tueuses en série d'enfants, bientôt pendues

Inde: deux soeurs, tueuses en série d'enfants, bientôt pendues
2 images
Inde: deux soeurs, tueuses en série d'enfants, bientôt pendues - © PUNIT PARANJPE - BELGAIMAGE

Renuka Shinde et Seema Gavit sont sur le point de devenir les premières femmes à être exécutées en Inde. Deux demi-sœurs condamnées en 2001 pour le kidnapping de 13 enfants et le meurtre de cinq d’entre eux, alors qu’elles-mêmes étaient encore très jeunes…

Renuka Shinde et Seema Gavit sont devenues les tueuses en série les plus connues d’Inde quand, en 2001, elles ont été condamnées pour le kidnapping et le meurtre de plusieurs enfants.

Les deux filles n’avaient que 15 et 17 ans quand elles ont tué leur première victime. Un enfant kidnappé pour les aider dans leurs vols.

Un plan développé avec ou par leur mère, Anjana, décédée en prison avant d’avoir pu être jugée. C’est celle-ci qui avait fait de ses filles des pickpockets, à son image. La petite famille changeait de ville, à chaque fois kidnappant des (très) petits enfants et s’en servant pour distraire les victimes de leurs vols. Les trois femmes les maltraitaient et les tuaient ensuite.

Les deux demi-soeurs auraient pu ne pas être prises si elles n’avait pas kidnappé leur demi-sœur, la nouvelle fille du père de l'une d'elles, et si elle ne l'avait pas tuée pour se venger de ce dernier. Leur dernier meurtre, la nouvelle femme de leur père ayant en effet aiguillé la police vers les trois femmes.

Renuka Shinde et Seema Gavit ont finalement été condamnées pour cinq meurtres, avec comme preuve le témoignage du mari de l’une d’elle qui a lui reçu l’immunité.

La Défense a plaidé que les filles n’avaient fait qu’obéir aux ordres de leur mère, mais la Justice a estimé qu’elles resteraient un danger pour la société.

Le président indien ayant rejeté leur dernière demande de grâce, elles devraient bientôt être pendues.

RTBF, avec le Syndney Morning Herald et le Washington Post

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK