Inde: des centaines de crocodiles sont évacués autour de la plus haute statue au monde

C'est l'histoire d'une statue qui fait grincer des dents... de crocodile. En Octobre 2018, la plus haute statue au monde était inaugurée en grande pompe dans l'Etat du Gujarat à l'Ouest du pays. L'Etat d'où est originaire l'actuel Premier ministre nationaliste hindou Narendra Modi.

Une statue monumentale pour un père de l'indépendance

Culminant à plus de 180 mètres (près du double que la Statue de la Liberté de New York), cet édifice domine toute la vallée. Il s'appelle "Statue de l'Unité". La statue représente Sardar Vallabhbhai Patel, ancien ministre de l'Intérieur et un des pères de l'indépendance de l'Inde, mort en 1950 et érigé en modèle par les nationalistes hindous. A l'époque des communautés locales dénonçaient le coût du projet (l'équivalent de plus de 350 millions d'euros) et l'impact pour l'environnement d'un tel ouvrage dans cet endroit isolé, en bord de fleuve. 

Des crocodiles "menacent" la statue 

Aujourd'hui, cet impressionnant édifice de bronze, de béton et d'acier, fait parler de lui pour une raison très particulière. L'endroit est destinée à devenir un site touristique de premier plan. Problème: le fleuve Narmada est infesté de crocodiles. Selon le journal Indian Express, qui a révélé l'information, il a été décidé de déplacer les centaines de crocodiles qui vivent aux pieds de la gigantesque statue. Le journal évoque le fait que cette statue a été érigée sur un lieu très difficile d'accès, à près de 100 kilomètres de Vadodara, la ville la plus proche. Les autorités auraient donc le projet de permettre à des hydravions de se poser sur le fleuve Narmada qui longe la statue, ce qui aurait justifié cette "évacuation". 

Une question de sécurité? 

D'après le journal The Hans of India, ce dimanche, douze crocodiles avaient déjà été déplacés. Les autorités ont confirmé l'information au journal mais elles ont justifié cette opération par la volonté de sécuriser le site dans la perspective de l'accueil des touristes et non par la volonté de permettre l'arrivée des hydravions. "Les lieux qui entourent la statue de l'Unité, près du village de Kevadia, attire un nombre important de touristes explique Aradhana Sahu, responsable du Vadodara Wildlife Circle, à l'agence de presse indienne PTI. Comme il y a des crocodiles à cet endroit, il y a une crainte chez les touristes. Nous avons donc débuté un processus de relocalisation des reptiles à un autre endroit". Les reptiles capturés devraient être relâchés dans le réservoir qui se trouve au-delà du barrage selon Idrish Topiya, assistant au Vadodara Wildlife Circle. 

"Près de 300 crocodiles dans le périmètre"

Les autorités n'ont pas révélé le nombre de crocodiles qui doivent être "relocalisés" mais Aradhana Sahu précise que "il y a peu près 300 crocodiles dans le périmètre concerné"

La colère des défenseurs des animaux 

D'après le Indian Express, les crocodiles qui vivent à cet endroit appartiennent à l'espèce Crocodylus palustris (connu aussi sous le nom de Crocodile des marais), qui se trouve sur la liste rouge des espèces menacées de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) dans la catégorie "vulnérables". Selon Jitendra Gavali, le directeur du Community Science Centre de Vadodara, cité par le journal, le transport de ces reptiles n'est pas idéal car des animaux peuvent être blessés. Le fait qu'ils soient déposé au bord du lac artificiel formé par le barrage en amont de la statue peut aussi poser des problèmes de reproduction. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK