Incendies : quand la Californie brûle, San Francisco s’embrume (vidéos)

Le Golden Gate n’a jamais aussi bien porté son nom : comme tout le reste de la ville de San Francisco, le mythique pont au-dessus de la baie s’est réveillé ce mercredi matin dans une brume orange irréelle et inquiétante. Une atmosphère que certains n’ont pas manqué de comparer à celle d’un film de science-fiction, comme Blade Runner 2049.

D’autres évoquent carrément la planète Mars, ou Dune… Pourtant la vie dans la Cité de la Baie ne s’est pas arrêtée pour autant, comme en témoigne le trafic sur le pont ou dans les rues. L’air, lui, semble respirable, après plusieurs jours d’odeurs de fumée. Simplement, tout est orange et non plus bleu, comme la maison adossée à la colline de Maxime Le Forestier. Tout au plus, certains habitants travaillent sur leur ordinateur à la lumière de leurs lampes, pour y voir clair dans les ténèbres rougeoyantes.


►►► À lire aussi : Californie : un feu de forêt provoqué par un feu d’artifice lors d’une fête de révélation du sexe d’un bébé


Si l’atmosphère produit des images fantastiques, la réalité derrière est inquiétante : cette brume orange est due aux incendies qui ravagent la Californie. En effet, selon l’agence de contrôle de la pollution de l’air, ce sont les particules de fumée qui dispersent la lumière bleue. Ne restent alors que les rayons rouges, jaunes et oranges, ce qui transforme la couleur du ciel pour l’œil humain.

Il faut dire qu’à quelques centaines de kilomètres de là, le feu fait toujours rage dans plusieurs forêts de l’Etat. Plus d’une vingtaine d’incendies sont combattus, de la frontière canadienne à la frontière mexicaine, sur plus de 56.000 hectares.

Ce mercredi, trois personnes ont été tuées dans des feux de forêts, dans le comté de Butte, au nord de l’Etat. L’incendie a lieu près de la ville de Paradise, qui avait déjà été presque totalement détruite par les flammes en novembre 2018. Le drame avait alors tué 85 personnes et de dizaines de milliers d’autres avaient perdu leur foyer.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK