Incendies en Turquie et en Grèce : "les villes touristiques se sont vidées, on a l'impression d'être en hiver"

Les incendies qui ravagent depuis près d'une semaine la Turquie ont surpris la population. "Les incendies en Turquie ça arrive, mais de telle ampleur, jamais", explique Dilara Lüle, une Bruxelloise venue voir ses parents pour les vacances. Près de 130 feux de forêts ont essaimé dans trente-cinq provinces, dont celle de Muğla, où se trouve Dilara Lüle. Dans cette province, plusieurs villes touristiques du littoral, comme Bodrum et Marmaris, ont été subitement vidées de leurs vacanciers. "Il n'y a plus rien, on a l'impression d'être en hiver", témoigne la jeune femme.

Mais ce qui inquiète Dilara Lüle, c'est surtout la situation des villageois, qui ont perdu la vie pour certains, ou leur production, partie en fumée. "Tout ça n'existe plus, la situation est vraiment préoccupante, explique-t-elle. Aucun hélicoptère n'est allé arroser cette zone-là, alors que c'est une zone à risques." La jeune femme reproche d'ailleurs aux autorités la mauvaise gestion des incendies. "Aucun avion n'a été envoyé alors que quelques avions auraient été suffisants pour éteindre ces incendies en quelques jours", regrette-t-elle.

Le principal, c'est qu'on sauve nos vies, le reste c'est du matériel

Dans le village où elle se trouve, c'est d'ailleurs aux habitants eux-mêmes de surveiller le feu la nuit, car "bizarrement, les avions les hélicoptères ne peuvent pas travailler", s'étonne-t-elle. Pour l'instant, le village n'a pas été évacué, mais il est dans l'attente. "On va essayer de suivre le feu qui va sûrement descendre et si aucun hélicoptère ne vient et que ça descend vite, on va bien évidemment évacuer, assure Dilara Lüle. Le principal, c'est qu'on sauve nos vies, le reste c'est du matériel."

Sur les 129 incendies de forêt, 122 sont sous contrôle, indique ce lundi un porte-parole du gouvernement turc. Mais dans les provinces de Muğla et d'Antalya, à Bodrum, Marmaris et Manavgat, les incendies qui n'ont pas encore été maîtrisés menacent les habitants. Les feux ont fait huit victimes pour l'instant. Près de 95.000 hectares de forêt ont déjà été réduits en cendres cette année, selon les chiffres officiels, soit sept fois plus que la moyenne annuelle depuis 2008.


►►► À lire aussi : En Grèce, les pompiers continuent de lutter contre deux incendies sur l’île de Rhodes et dans le Péloponnèse


En Grèce, plusieurs zones ont également été frappées par les incendies, comme l'île de Rhodes. Michel Karakatsanis, un Belge venu pour les vacances, raconte que son village a dû être évacué dans la nuit de dimanche à lundi. "En fin d'après-midi, on a entendu les premières sirènes des pompiers, une certaine tension et on a vu des flammes au loin, explique-t-il. La nuit approchant, ils arrivaient pas à maîtriser l'incendie, ça nous a quand même stressé à un point où le maire a décidé d'évacuer le village, au moins pour quelques heures. On s'est tous rassemblés vers la plage, à deux kilomètres de là."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK