Incendies en Californie: "C'est triste à voir" pour Donald Trump

Donald Trump est arrivé ce samedi en Californie, sur les lieux des incendies dévastateurs qui ont fait une septantaine de morts. Vêtu d'un manteau et d'une casquette sombres, il a été accueilli à sa descente d'Air Force One par le gouverneur démocrate Jerry Brown et le lieutenant-gouverneur Gavin Newsom, sur le tarmac de la Beale Air Force Base, au nord de Sacramento et à quelques dizaines de kilomètres au sud de la petite ville de Paradise, près de laquelle s'est déclaré il y a dix jours l'incendie le plus meurtrier de l'Histoire californienne.

Le président est ensuite monté à bord d'un hélicoptère, pour survoler une zone au ciel assombri par la fumée, avant de se poser à Chico, dans le comté de Butte, dont le shérif Kory Honea avait indiqué vendredi que le nombre de personnes disparues a dépassé le millier, même s'il est probable que la liste contienne des doublons.

Il y a beaucoup de personnes portées disparues

Il a ensuite, toujours accompagné de Jerry Brown et de Gavin Newsom, visité brièvement un quartier complètement détruit par les flammes de Paradise, la maire de la ville, Jody Jones, à ses côtés.

"C'est très triste à voir", a déclaré Donald Trump en se promenant au milieu des ruines. "En ce qui concerne le nombre de morts, personne ne sait véritablement à ce stade, il y a beaucoup de personnes portées disparues", a-t-il constaté.

C'est dans cette petite ville que l'essentiel des opérations de recherche des personnes disparues a lieu, car de nombreux retraités y vivent, qui n'ont pas réussi à fuir à temps.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK