Incendies en Amazonie: du G7 à l'ONU, la communauté internationale se mobilise

Incendies en Amazonie: le G7 annonce une aide d'urgence pour une flotte d'avions bombardiers d'eau
Incendies en Amazonie: le G7 annonce une aide d'urgence pour une flotte d'avions bombardiers d'eau - © CARLOS BARRIA - AFP

Le G7 a promis lundi, pendant le sommet de Biarritz, une aide d'urgence de 20 millions de dollars pour envoyer des avions bombardiers d'eau lutter contre les feux de forêt en Amazonie, ont annoncé Emmanuel Macron et le président chilien Sebastian Piñera.

Outre cette flotte aérienne, le G7 est tombé d'accord sur un volet d'aide à moyen terme destiné à la reforestation, qui sera finalisée au cours de l'Assemblée générale de l'ONU fin septembre et pour lequel il faudra l'accord du Brésil et travailler en lien avec les ONG et les populations locales.

Cette "initiative pour l'Amazonie" a été annoncée à l'issue d'une session du sommet du G7 consacrée à l'environnement, au cours de laquelle a été abordée la situation en Amazonie, qui provoque une vive inquiétude internationale.


►►► À lire aussi : Londres promet 11 millions d'euros pour aider à la reforestation de l'Amazonie

►►► À lire aussi : Manifestation devant l'ambassade du Brésil à Bruxelles


Emmanuel Macron a fait de la situation en Amazonie l'une des priorités du sommet, en appelant samedi à une "mobilisation de toutes les puissances" à lutter contre les feux et pour reboiser. "Nous devons répondre à l'appel de la forêt qui brûle aujourd'hui en Amazonie de manière très concrète", a-t-il ajouté, après avoir mis en cause le président brésilien Jair Bolsonaro.

Le secrétaire général de l'ONU appelle à une plus forte mobilisation internationale

De son côté, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé la communauté internationale à se mobiliser plus fortement pour préserver l'Amazonie. "Il y a un appel très fort" et "j'espère qu'on puisse mobiliser bien plus de ressources pour aider les pays de l'Amazonie", a déclaré Antonio Guterres à l'issue d'une réunion du G7 consacrée au climat et aux incendies de la forêt tropicale en Amérique du Sud.

Il faut, a-t-il ajouté, "une forte volonté collective pour préserver ce patrimoine universel qui est absolument essentiel pour le bien-être de la population mondiale".  

Antonio Guterres a précisé qu'une réunion aurait lieu sur ce sujet au cours de l'Assemblée générale de l'ONU fin septembre. Le patron de l'ONU a, par ailleurs, appelé à "un engagement bien plus fort et ambitieux" des pays riches pour lutter contre "la crise climatique" alors que "les années 2015-19 seront probablement les années les plus chaudes jamais enregistrées".

Selon les derniers chiffres, 79.513 feux de forêt ont été répertoriés au Brésil depuis le début de l'année, dont un peu plus de la moitié en Amazonie. Sous la pression internationale, le Brésil a fini par entrer en action dimanche en Amazonie en envoyant notamment deux avions C-130 Hercules.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK