Incendies à Manille: sept morts et un bidonville ravagé

Dans un premier incendie, survenu à l'aube dans un quartier de vieux immeubles du nord de Manille, six personnes ont été tuées et deux autres portées disparues, a indiqué Santiago Laguna, un des hauts responsables des services de lutte contre le feu de la capitale.

Les pompiers estiment que le deuxième incendie a été allumé par des pyromanes, dans un gigantesque bidonville du district de San Juan. Des heurts ont éclaté, lors desquels une personne a été tuée, a-t-il ajouté auprès de la radio DZBB.

Les habitants "ont commencé à attraper les tuyaux des mains de nos pompiers, qui n'ont rien pu faire par crainte pour leur sécurité", a déclaré le responsable.

Un homme a été battu par la foule et est mort de ses blessures. "Ils l'ont pris pour un pompier", selon Laguna, précisant que deux suspects avaient été arrêtés.

Selon le responsable, les habitants étaient furieux de l'arrivée tardive des pompiers et ils ont décidé de combattre eux-mêmes le feu en se saisissant des tuyaux.

Mais Santiago Laguna a imputé le retard de ses hommes aux habitants du bidonville. "Nos camions ne pouvaient pas rouler dans les ruelles étroites, qui étaient bloquées par des voitures garées, et des charettes", a-t-il dit. "Les pompiers ont dû tirer les tuyaux à travers les ruelles, et ils ont été attaqués".

L'incendie du bidonville a privé de toit quelque 2000 familles, soit environ 8000 personnes.

Un photographe de l'AFP a ainsi vu des centaines de sans-abris assis sur le sol de deux terrains de basket-ball, à proximité.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK