Impliquée dans de nombreux conflits, la Chine entretient la plus grande armée au monde

Une démonstration de force. L’armée chinoise a fêté en grande pompe ses 90 ans avec une immense parade organisée dans la base de Zhurihe, dans les steppes mongoles à 500 kilomètres de Pékin. Sous les yeux du président Xi Jinping, des centaines de véhicules, de blindés et de missiles, ainsi que 12 000 soldats ont défilé dimanche 30 juillet pendant plusieurs heures. Cette exhibition militaire est l’occasion pour la Chine de montrer aux Etats Unis et à ses voisins dans la région dont le Japon, la puissance de son armée.

Deux millions de soldats: mieux que les Américains

Malgré un récent dégraissage de 300 000 soldats, la Chine possède la plus grande armée au monde en effectif avec deux millions d’hommes et de femmes sous ses drapeaux, loin devant l’armée des Etats Unis qui comptait 1,3 million de soldats en 2016 selon des chiffres publiés par l’Institut international d’études stratégiques de Londres (IISS).

Fondée clandestinement par le Parti Communiste le 1er aout 1927, l’armée chinoise est en pleine modernisation. L’objectif affiché est clair: ressembler un peu plus aux grandes armées occidentales et gagner en efficacité. Après cinq années de réforme, son organisation a été remodelée. La vaste campagne anti-corruption lancée par Xi Jinping a largement visé l’armée. Le remaniement annoncé de sa structure dirigeante dans les prochains mois va renforcer la mainmise du gouvernement.

Pékin mis en situation difficile par son protégé nord-coréen

Cette démonstration de force intervient alors que Pékin doit faire face à plusieurs contentieux diplomatiques. Un deuxième essai de missile nord-coréen le 28 juillet a valu à la Chine d’être la cible d’une virulente attaque sur twitter de Donald Trump. Pour le Président américain, Pékin ne fait rien pour calmer les velléités militaires de la Corée du Nord.

La Chine se mesure également à l’Inde à propos d’un conflit frontalier dans l’Himalaya. Lors d’un discours prononcé mardi 1er aout dans le spectaculaire palais de l’Assemblée du peuple, Xi Jinping a assuré que son pays ne se laisserait pas intimider. "Le peuple chinois aime la paix. Nous ne poursuivrons jamais d'agression ou d'expansion, mais nous avons bon espoir de pouvoir défaire toutes les invasions" a lancé celui qui est aussi commandant en chef des armées. L’avertissement vise également Taiwan. Les relations avec la province jugée sécessionniste par Pékin se sont détériorées sur fond d’ingérence de la Chine dans l’élection présidentielle de l’année dernière.

Présentation du dernier missile balistique intercontinental

Cet anniversaire a permis à l’armée d’exhiber une partie de sa force de frappe : 40% de l’armement présenté lors du défilé ne l’avait jamais été auparavant. L’armée a notamment montré son tout dernier missile balistique intercontinental, le DF-31AG, capable de détruire un porte avion. " En exhibant un tel missile, la Chine veut envoyer un message aux Etats Unis. " explique Rode Wye, chercheur au Royal Institute of International Affairs de Londres. " La Chine a les moyens de déployer des missiles capables de détruire ou d’endommager de grands navires comme les portes avions américains. " Cette modernisation de l’armée chinoise et son développement sont en mesure de modifier l’équilibre stratégique de l’Asie du sud-est.

Avec ce défilé, le président chinois, en plus d’affirmer sa puissance au monde entier, assied un peu plus encore son pouvoir en interne à quelques mois du 19e congrès du Parti Communiste Chinois, où seront renouvelées les instances dirigeantes.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK