Immigration: naufrage au large de la Libye, au moins 14 victimes

Le naufrage s'est produit à 11H00 GMT à une centaine de milles marins (160 km) au sud de l'île italienne de Lampedusa, et à 50 milles marins (80 km) des côtes libyennes, a précisé un porte-parole de la Marine militaire, engagée dans l'opération "Mare Nostrum" de sauvetage en mer lancée en octobre dernier.

La maire de Lampedusa, Giusi Nicolini, confirmant pour sa part le chiffre de 14 victimes, a précisé que "215 migrants étaient rescapés".

Pour le centre des Jésuites pour les réfugiés, les victimes seraient en revanche plus nombreuses, de l'ordre d'au moins 40.

Alors qu'elle semblait en péril, l'embarcation a été repérée en début d'après-midi par un avion des gardes-côtes patrouillant au-dessus du Canal de Sicile. Un navire marchand a été le premier à intervenir.

Selon plusieurs médias italiens, 400 personnes se seraient trouvées à bord de l'embarcation.

Par ailleurs, 340 migrants irréguliers, dont 40 femmes et 13 enfants, des Soudanais et Erythréens pour la plupart, ont été interceptés au large de Sabratha (ouest) alors que leur embarcation menaçait de prendre l'eau, a annoncé la Marine libyenne.

Les autorités libyennes avaient annoncé dimanche la mort d'au moins 36 migrants et la disparition de 42 autres dans le naufrage d'une embarcation de fortune qui s'était produit mardi dernier, près des côtes libyennes.

La Libye est un pays de transit vers les côtes européennes pour des centaines de milliers de migrants en grande majorité africains. Parvenus en Libye, ils s'entassent dans des embarcations de fortune pour tenter la périlleuse traversée de la Méditerranée vers Malte ou Lampedusa, au large de la Sicile. Plusieurs centaines d'entre eux y meurent chaque année.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK