Immigration clandestine et lobbying: ce qui change ce 1er décembre

Immigration clandestine et lobbying européen: ce qui change ce 1er décembre
Immigration clandestine et lobbying européen: ce qui change ce 1er décembre - © EMMANUEL DUNAND - BELGAIMAGE

Deux grands changements notables à l'agenda dès ce premier décembre: les responsables de l'Union européenne devront faire preuve de transparence en matière de lobbying, tandis que la Belgique rejoindra Eurosur, un système de surveillance des frontières extérieures.

Lobbying et transparence

Les commissaires européens, les membres de leurs cabinets et les haut fonctionnaires devront, à partir de ce 1er décembre, rendre publics leurs contacts et entretiens avec des groupes d'intérêts et des lobbyistes.

Le président Jean-Claude Juncker avait déjà annoncé vouloir plus de transparence sur les faits et gestes de sa Commission. Des discussions sur des pistes concrètes pour renforcer la transparence ont déjà eu lieu au sein de l'équipe Juncker.

Lutte contre l'immigration clandestine

La Belgique rejoint dès ce 1er décembre le système de surveillance des frontières extérieures activé il y a près d'un an par l'Union européenne, baptisé Eurosur. Le but est de renforcer la lutte contre l'immigration clandestine, notamment via un échange d'informations plus efficace entre pays participants et une meilleure collaboration avec l'agence européenne pour la gestion des frontières extérieures Frontex.

Eurosur a débuté en décembre 2013 avec 18 pays de l'UE (Bulgarie, Croatie, Chypre, Estonie, France, Finlande, Grèce, Hongrie, Italie, Lituanie, Lettonie, Malte, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovénie, Slovaquie et Espagne) plus la Norvège.

Ce 1er décembre 2014, huit autres pays membres de l'UE viendront les rejoindre (Belgique, Allemagne, Autriche, Danemark, Luxembourg, Pays-Bas, République tchèque et Suède), ainsi que trois Etats membres associés de l'espace Schengen (Islande, Liechtenstein et Suisse). Le Royaume-Uni et l'Irlande, qui ont refusé d'adhérer à l'espace Schengen, pourront s'associer à cette coopération.

RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK