Ils réclament l'inscription de la charia dans la constitution égyptienne

Des dizaines de milliers de salafistes ont envahi ce vendredi la place Tahrir
Des dizaines de milliers de salafistes ont envahi ce vendredi la place Tahrir - © MAHMUD KHALED

Nouvelle manifestation, ce vendredi, sur la place Tahrir du Caire. Cette fois, ce sont des islamistes ultra-conservarteurs qui ont pris possession de cette place symbole de la révolution égyptienne. Les manifestants réclament l'inscription de la charia dans la constitution égyptienne.

Ils sont sans doute des dizaines de milliers. Les salafistes ont envahi ce vendredi la place Tahrir. Ils détournent sans vergogne les slogan de la révolution anti-Moubarak. "Le peuple veut l'application de la loi de Dieu", ou "Pain, liberté, charia islamique".

La journée a été décrétée "vendredi de l'application de la charia" par les organisateurs de la manifestation. Il s'agit de divers groupes fondamentalistes, voire terroristes comme la Gamaa Islamiya. Des témoins ont observé des manifestants brandissant des drapeaux saoudiens.

Par contre, les Frères musulmans, au pouvoir, ont annoncé qu'ils ne participaient pas à la manifestation, tout comme le parti salafiste al-Nour. Ces partis sont engagés dans le discussions sur la rédaction de la nouvelle constitution égyptienne.

L'ancien texte précisait déjà que les principes de la charia islamique étaient la source principale de la législation. Une formulation trop faible pour les manifestants d’aujourd’hui. Ils veulent que la charia soit l'unique source de droit en Egypte.

Le processus de rédaction de la constitution est en cours depuis des mois et semble très laborieux. De plus, un recours en justice contre la composition de la commission constituante menace, s'il est accepté, d'obliger à recommencer le travail à zéro.

 

D. Fontaine

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK