Il y a plus de migrants qui passent la frontière vers le Mexique que vers les Etats-Unis

Il y a plus de migrants qui passent la frontière vers le Mexique que vers les Etats-Unis!
Il y a plus de migrants qui passent la frontière vers le Mexique que vers les Etats-Unis! - © Tous droits réservés

Des tarifs douaniers de 5%, qui pourraient aller crescendo: Donald Trump a décidé  d'employer les grands moyens contre le Mexique, accusé de laxisme sur le dossier de l'immigration clandestine . Et pourtant, les statistiques montrent que, ces dernières années, le mouvement s'est plus souvent fait... dans l'autre sens! Les Mexicains et les immigrants nés aux États-Unis se déplacent en masse d’Amérique vers son voisin du sud.

Le phénomène est même connu depuis plusieurs années, rapporte Business Insider . Selon l' enquête nationale mexicaine de 2014 sur la dynamique démographique , un million de Mexicains, y compris leurs enfants nés aux États-Unis, ont quitté les États-Unis pour se rendre au Mexique .

Les données du recensement américain montrent également que, pendant la même période, seuls 870 000 Mexicains ont émigré aux États-Unis.

En mai, l'institut de statistique du Mexique estimait qu'il y avait au moins 799.000 personnes nées aux États-Unis parmi la population mexicaine. C'est quatre fois plus qu'en 1990, selon le Washington Post , et c'est probablement une sous-estimation.

Il semblerait que les Mexicains ont une vision de plus en plus optimiste de leur vie au sud de la frontière américano-mexicaine.

Un phénomène culturel important

La tendance migratoire a même commencé à affecter la vie mexicaine, les immigrants américains aidant à stimuler les économies mexicaines locales et à transformer les quartiers et les écoles, a rapporté The Post.

"Cela commence à devenir un phénomène culturel très important", a déclaré le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard, au quotidien. "Comme la communauté mexicaine aux États-Unis."

Selon une étude réalisée en 2015 par l'Institut national de la statistique et de la géographie du Mexique, la majorité des Américains vivant au Mexique sont des immigrants clandestins ou avec de faux papiers. 

Mais contrairement à l'administration Trump, qui s'est engagée à lutter contre l'immigration clandestine et à expulser ceux qui n'ont pas de visas valides ou de cartes vertes, le gouvernement mexicain a largement ignoré le problème.

"Nous n'avons jamais fait pression sur eux pour que leurs documents soient en ordre", a déclaré Ebrard à The Post.

Travaux de construction du mur entre les Etats-Unis et le Mexique, à Sunland Park (Nouveau-Mexique), ce 28 mai

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h