Il y a cinq ans, un homme s'immolait par le feu en Tunisie

Quatre semaines après le suicide de Tarek Bouazizi le régime Ben Ali a été renversé.
Quatre semaines après le suicide de Tarek Bouazizi le régime Ben Ali a été renversé. - © LIONEL BONAVENTURE - AFP

C'était il y a cinq ans : un homme s'immolait par le feu en Tunisie.

Cet homme c'est Mohammed Bouazizi, un vendeur ambulant de 26 ans excédé par la précarité et les brimades policières, devenu l'icône de la révolution tunisienne. Il était probablement loin de s'imaginer que son acte allait mener une vague de révoltes dans le monde arabe.

Quatre semaines après le suicide de Tarek Bouazizi le régime Ben Ali a été renversé. Au départ un faits divers local  qui va finalement enflammer une région du monde où les Bouazizi se comptent par millions. Sa mort, c'est l'histoire d'un jeune vendeur de rue écrasé par l'autoritarisme des forces de l'ordre, par la misère généralisée, par le mépris du pouvoir, par l'absence d'un avenir un tant soit peu encourageant, par le sentiment que sa vie sera misérable de bout en bout.

Découragement

Le 17 décembre 2010, Bouazizi se voit (une nouvelle fois) confisquer sa charrette à fruits et légumes par la police de Sidi Bouzid, une région abandonnée du pouvoir tunisien. Le vendeur va se plaindre à la mairie puis au siège du gouvernorat. Son découragement l'emporte. Il s'immole par le feu.

Rapidement la révolte atteint la capitale. Le 14 janvier 2011, en fin d'après-midi le Président Ben Ali et sa famille détestée sont obligés de fuir (ce sera pour l'Arabie Saoudite). Mais la mèche est allumée et rapidement les populations se soulèvent, notamment en Egypte et en Syrie. Cinq ans plus tard, le printemps arabe a vécu. L'instabilité s'est installée, parfois sous forme de guerres meurtrières. Aujourd'hui, la Tunisie marche toujours sur le fil : sa population est partagée entre espoir et désillusion.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK