"Il n'y a rien de bon dans nos vies"… Le témoignage poignant d'un habitant d'un bidonville au Tchad

“Il n’y a rien de bon dans nos vies“… Le témoignage poignant d’un habitant d’un bidonville au Tchad
“Il n’y a rien de bon dans nos vies“… Le témoignage poignant d’un habitant d’un bidonville au Tchad - © Tous droits réservés

Dans ce bidonville de N'Djamena, la capitale du Tchad, des centaines de personnes survivent dans des conditions plus que précaires. Djido a 20 ans et c'est son cas.

"Les gens sont épuisés ici, il n’y a rien de bon dans nos vies". Ce sont les mots de Djido, 20 ans. Le jeune homme vit avec le reste de sa famille dans un bidonville de N'Djamena, la capitale du Tchad. Pas moins de 2000 personnes, principalement des enfants, y habitent. Leurs conditions de vie sont extrêmement précaires. "Les enfants sont à bout de force", souffle Djido.

Un quotidien de survivant

Peu de nourriture, une santé plus que fragile, manque de médicaments… Les habitants du bidonville doivent faire face. Ils se nourrissent principalement de riz et de plats à base de farine de sorgo ou de farine de blé, comme l’assida.

Cette grave crise économique qui sévit au Tchad depuis presque trois ans est due à la baisse du cours du pétrole. Par conséquent, Djido peine à trouver du travail. Sa famille n’a donc aucune ressource et vit de la débrouille. "Le gouvernement doit nous aider", somme le jeune garçon. "Une fois que je travaillerai, j’aiderai les autres si je peux", conclut-il.

Sur la liste du développement humain du Programme des Nations Unies, le Tchad est classé 186ème sur 188.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK