France: voici les huit candidats pour la primaire de la droite

De gauche à droite, de haut en bas : Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire, François Fillon, Jean-François Copé, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Hervé Mariton, Jean-Frédéric Poisson.
De gauche à droite, de haut en bas : Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire, François Fillon, Jean-François Copé, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Hervé Mariton, Jean-Frédéric Poisson. - © AFP

Il seront 8... Et on y retrouve sans surprise tous les candidats : Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé. Deux candidats moins connus s'ajoutent à cette liste : Hervé Mariton, député des Républicains et Jean-Frédéric Poisson dont la particularité est d'être un proche de Christine Boutin, une adversaire acharnée du Mariage pour Tous.

Mais tous les favoris ont un point commun. Ils ont tous travaillé avec Nicolas Sarkozy lorsqu'il était président de la République. François Fillon était son Premier ministre. Alain Juppé, Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet ont été ses ministres. Et Jean-François Copé était alors président de l'UMP.

Pas de centriste

Mais pour ces primaires, on constate aussi qu'il n'y a pas de candidat centriste alors que ces primaires étaient présentées comme des primaires de la droite et du centre. Du côté des centristes de l'UDI, on a décidé il y a de cela quelques mois qu'ils ne participeraient pas à ces primaires vu les choix et positions de Nicolas Sarkozy qui était à l'époque président des Républicains. Une position qui pourrait favoriser Nicolas Sarkozy qui n'est pas le chouchou des centristes.

Selon tous les sondages, le grand favori reste Alain Juppé, le maire de Bordeaux qui a été le premier ministre de Jacques Chirac. Sachant notamment que pour le second tour, Fillon, Le Maire ou Kosciusko-Morizet appelleront sauf surprise à voter pour Alain Juppé. Ces primaires se feront sur 2 tours : les 20 et 27 novembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK