Hongrie: un proche de Viktor Orban mis en cause devant le nouveau Conseil des médias

RTBF
RTBF - © RTBF

Un petit parti de gauche hongrois a décidé de retourner la loi controversée sur les médias contre ses promoteurs en saisissant mercredi le nouveau Conseil des médias (MT) pour incitation à la haine par un proche du Premier ministre conservateur, Viktor Orban.

"Le président de la Zöld Baloldal (la Gauche verte, ZB) a déposé une plainte auprès de l'autorité des médias contre le journaliste Zsolt Bayer", indique le parti à l'origine de la procédure, sur son site internet.

Le parti écologiste de gauche reproche au journaliste d'avoir fait l'éloge d'un massacre de sympathisants de l'éphémère République communiste des Conseils de Bela Kun (mars-août 1919) perpétré en 1919 par des miliciens d'extrême droite dans la forêt d'Orgovany, au sud de Budapest.

L'article, paru le 4 janvier dans Magyar Hirlap, journal proche du Fidesz, le parti de Viktor Orban, a aussi une connotation antisémite: Zsolt Bayer dénonce les "Cohen, Cohn-Bendit et Schiff", clairement identifiés en Hongrie comme étant des patronymes juifs.

Il fait ainsi allusion au journaliste Nick Cohen, du quotidien britannique Guardian, au député écologiste européen Daniel Cohn-Bendit, d'origine franco-allemande, et au pianiste hongrois Andras Schiff. Il a également traité Nick Cohen d'"excrément puant".

Entrée en vigueur le 1er janvier, la nouvelle loi prévoit des amendes très fortes, essentiellement pour les radio-télévisions et les sites internet, en cas d'"atteinte à l'intérêt public, l'ordre public et la morale", ou encore en cas de publication d'"informations partiales", sans que ces concepts ne soient clairement définis.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK