Hongrie: trop de pouvoir à la tête de la justice et des médias, pour le Conseil de l'Europe

Hongrie: trop de pouvoir à la tête de la justice et des médias, pour le Conseil de l'Europe
Hongrie: trop de pouvoir à la tête de la justice et des médias, pour le Conseil de l'Europe - © Tous droits réservés

Le secrétaire général du Conseil de l'Europe, le Norvégien Thorbjoern Jagland, en visite mercredi à Budapest, a estimé qu'il y avait beaucoup trop de pouvoir concentré à la tête du système judiciaire et des médias en Hongrie.

"Dans le cas de la justice et des médias, le problème est que des organisations, voire des personnes, se trouvent à la tête de ces systèmes, qui possèdent trop de pouvoir et qui ne doivent rendre des comptes à personne", a déclaré M. Jagland à l'AFP.

Il se trouve à Budapest pour faire part aux dirigeants hongrois des résultats du travail de la Commission européenne pour la démocratie par le droit, ou Commission de Venise, sur le système judiciaire et les médias hongrois. Il doit rencontrer le Premier ministre conservateur Viktor Orban et le ministre de la Justice et de l'Administration, Tibor Navracsics.

"La limitation des pouvoirs est très importante dans les démocraties, c'est la base des accords qui ont formé l'Europe après les guerres mondiales", a souligné M. Jagland.

"On ne peut pas tout se permettre, même avec une majorité des deux tiers. Il est important d'avoir des limites", a-t-il poursuivi, alors que le parti Fidesz de M. Orban domine largement au Parlement.

"La chose la plus importante est la liberté d'expression, car elle attire l'attention sur les erreurs ou les fautes commises dans tous les autres domaines", a encore expliqué Thorbjoern Jagland.

La Commission de Venise a examiné les changements décidés par le gouvernement Orban dans les domaines de la justice, de la liberté de la presse et des cultes.

Dans son rapport publié lundi, elle a sévèrement critiqué la réforme prévue de la justice hongroise, qualifiée de "menace" pour son indépendance, tout en admettant que "l'ancien système judicaire hongrois devait sans aucun doute être réformé".


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK