Hongrie: nouvelle victoire judiciaire d'une radio d'opposition face au gouvernement

La justice a reconnu le "dommage financier et moral" causé à la radio
La justice a reconnu le "dommage financier et moral" causé à la radio - © ATTILA KISBENEDEK - AFP

La radio hongroise d'opposition Klubradio a remporté mardi une nouvelle victoire judiciaire en obtenant des dommages et intérêts dans un procès contre le puissant Conseil des médias, proche du gouvernement, a annoncé le directeur de cette radio.

La justice a reconnu le "dommage financier et moral" causé à la radio par le refus persistant, jusqu'en 2013, du Conseil des médias de lui accorder une fréquence permanente, a annoncé le directeur de la radio Andras Arato.

Cette station, l'une des plus écoutées du pays, obtient 103 millions de forints (330 000 euros) de dommages et intérêts. Son directeur s'est réjoui "de constater que l’État de droit fonctionne toujours au sein de la justice en Hongrie".

Après deux ans de bagarre judiciaire, le puissant Conseil des médias, qui chapeaute l'ensemble de la profession, avait fini par se plier aux décisions de la justice hongroise en accordant à Klubradio la fréquence permanente dont elle avait été privée en 2012.

Une autre procédure judiciaire est en cours, visant à obtenir un dédommagement pour les 1,4 milliards de forints (4,4 millions d'euros) de pertes publicitaires que la radio estime avoir subies.

Klubradio n'a jamais récupéré ses fréquences perdues en province, à Gyöngyös, Kecskemét et Debrecen.

Le Conseil des médias, composé de fidèles du parti Fidesz du Premier ministre Viktor Orban, a été mis en place par une loi controversée sur les médias entrée en vigueur le 1er janvier 2011.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK