Hongrie : des élections locales avec un enjeu national pour le Fidesz de Viktor Orban

Hongrie: à Budapest, l’écologiste Gergely Karácsony qui mène la liste d’alliance face au candidat du pouvoir, le maire sortant Istvan Tarlos
2 images
Hongrie: à Budapest, l’écologiste Gergely Karácsony qui mène la liste d’alliance face au candidat du pouvoir, le maire sortant Istvan Tarlos - © ATTILA KISBENEDEK - AFP

Les Hongrois sont appelés aux urnes ce dimanche pour des élections municipales. L’opposition mise gros sur ce scrutin local, surtout à Budapest, où, pour une fois coalisée, elle espère battre le Fidesz du Premier ministre conservateur Viktor Orbán. C’est l’écologiste Gergely Karácsony qui mène la liste d’alliance face au candidat du pouvoir, le maire sortant Istvan Tarlos. Les sondages donnent les deux concurrents au coude à coude. Une victoire à Budapest pourrait peser sur les élections législatives de 2022. C'est même un peu le scrutin de la dernière chance pour une opposition hongroise qui peine à s'affirmer face à un Viktor Orbán tout puissant depuis sa réélection l'an dernier pour un troisième mandat.

Maire d’un arrondissement de Budapest en plein renouveau, Gergely Karácsony vise la mairie de la capitale, traditionnellement plus libérale que le reste du pays. Ecologiste de gauche, il a rassemblé autour de lui centristes, socialistes, réformistes de gauche et libéraux. Son programme comprend la construction de logements sociaux, la verdurisation de la ville, la gratuité des transports publics pour les enfants. Européen convaincu, il pourrait être le candidat contre Orbán dans 3 ans.

Face à lui, le septuagénaire Istvan Tarlos, occupe la mairie de Budapest depuis 2010 sous les couleurs du Fidesz qui a mené une campagne très agressive, accusant Gergely Karácsony de vouloir transformer Budapest en cirque. Des prises de paroles de l’opposition ont été perturbées par de la musique de clowns diffusée par des militants du Fidesz. Un meeting de la coalition d’opposition a été privé de courant électrique. Selon son parti, le candidat Karácsony aurait même été mis sur écoute.

Ailleurs dans le pays, des affiches diffamatoires, des enregistrements compromettants et des affaires de mœurs sorties par une presse contrôlée par le pouvoir Fidesz ont visé d’autres candidats de l’opposition.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK