Hong Kong : le Parlement approuve un texte criminalisant l'outrage à l'hymne chinois

L'opposition avait décidé de boycotter ce vote.
L'opposition avait décidé de boycotter ce vote. - © PHILIP FONG - AFP

Le Parlement hongkongais a approuvé jeudi un projet de loi controversé visant à criminaliser tout outrage à l'hymne chinois, et qui est perçu par l'opposition pro-démocratie comme une mesure de plus de Pékin pour mettre au pas sa région semi-autonome.

Les élus du Conseil législatif (LegCo) ont voté le texte en deuxième lecture par 41 voix pour et une contre. L'opposition avait décidé de boycotter ce vote qui était gagné d'avance pour la majorité.

31e anniversaire de la répression sanglante de Tiananmen

L'examen de ce projet de loi intervient dans un contexte général de très forte tension depuis un an dans l'ex-colonie britannique, et à une date particulièrement symbolique puisque de nombreux Hongkongais se recueillent jeudi pour le 31e anniversaire de la répression sanglante de Tiananmen.

Pékin est depuis plusieurs années remonté par les cris et sifflements qui accueillent parfois "La marche des volontaires", l'hymne chinois, en particulier dans les stades de football où joue la sélection hongkongaise, dans un contexte de montée d'un courant indépendantiste dans l'ex-colonie britannique.

La nouvelle loi, qui doit encore être signée par la cheffe de l'exécutif Carrie Lam, ce qui est une formalité, prévoit jusqu'à trois ans de prison pour quiconque commettrait un outrage à l'hymne chinois.

Le camp pro-démocratie voit ce texte comme une nouvelle arme pour tenter de museler la dissidence et l'examen du projet de loi a donné lieu à de vifs affrontements dans le LegCo entre élus rivaux.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK