Hong Kong: la police démantèle un site des manifestants prodémocratie

La police démantèle un site des manifestants prodémocratie à Hong Kong
La police démantèle un site des manifestants prodémocratie à Hong Kong - © Belga

La police hongkongaise a démantelé un campement des manifestants prodémocratie, dans le quartier densément peuplé de Mongkok, sur la partie continentale de Hong Kong, retirant barricades et tentes sans rencontrer de résistance. Ce site de Mongkok, qui était pratiquement vide au moment de l'intervention de la police, a été le théâtre de violents heurts entre les protestataires et leurs opposants, échaudés par près de trois semaines de manifestations de masse.

La police avait averti que ce site était le prochain sur la liste, après les démantèlements des barricades situées sur l'île principale, à Admiralty, près du siège du pouvoir, et à Causeway Bay, quartier très commerçant de l'ancienne colonie britannique prisé des Chinois.

Le fonctionnement de Hong Kong, un des centres du capitalisme financier international considéré comme un havre de stabilité, est sérieusement perturbé au grand dam des sept millions d'habitants.

Les frondeurs se sont d'abord attirés la sympathie du public, mais les embouteillages, la congestion des transports en commun, la fermeture des écoles et des commerces ont fini par lasser.

Bravant la tutelle chinoise, les manifestants exigent la démission du chef de l'exécutif local, Leung Cheun-ying, et de pouvoir librement élire son successeur en 2017, alors que le Parti communiste chinois (PCC), craignant une contagion revendicative sur son territoire, entend garder la haute main sur le processus électoral.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK