Hong Kong : l'UE condamne les atteintes aux libertés

L'UE a condamné lundi la détérioration des libertés à Hong Kong depuis l'entrée en vigueur de la loi sur la sécurité imposée par Pékin et n'exclut pas de nouvelles sanctions, a averti le chef de la diplomatie européenne.

"Nous sommes conscients que la situation continue de se dégrader à Hong Kong. Le pluralisme et la liberté d'expression sont menacés. Nous condamnons cela", a déclaré l'Espagnol Josep Borrell à l'issue d'une réunion avec les ministres des Affaires étrangères de l'UE à Bruxelles.

L'Union européenne avait décidé de limiter les exportations d'équipements utilisables pour la surveillance et la répression à Hong Kong afin de dénoncer l'application de la loi sur la sécurité imposée par Pékin. Une série de mesures pour aider la société civile ont également été adoptées. "Nous poursuivons la mise en oeuvre de ces mesures", a indiqué Josep Borrell.

Le magnat hongkongais Jimmy Lai, 73 ans, une figure du combat pro-démocratie, a été placé jeudi dernier en détention provisoire dans le cadre d'une enquête pour fraude, au moment où se multiplient les poursuites contre les dissidents et les détracteurs de Pékin dans l'ex-colonie britannique.

Les Etats-Unis ont annoncé lundi des sanctions contre quatorze hauts responsables du Parlement chinois pour leur rôle dans l'adoption d'une loi sur la sécurité nationale controversée qui a "sapé l'autonomie de Hong Kong".

 

Hong Kong : Le Parlement chinois a approuvé le projet de loi sur la sécurité nationale (JT du 28/05/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK