Heurts au cours d'une manifestation de l'extrême droite à Londres

Des affrontements ont éclaté samedi à Londres entre la police et des centaines de manifestants.
Des affrontements ont éclaté samedi à Londres entre la police et des centaines de manifestants. - © DANIEL LEAL-OLIVAS - AFP

Des affrontements ont éclaté samedi à Londres entre la police et des centaines de manifestants, dont cinq ont été arrêtés, qui s'opposaient à l'incarcération d'un ancien militant d'extrême droite. Le député d'extrême droite néerlandais Geert Wilders, qui participait au rassemblement, a appelé à la libération de Stephen Yaxley-Lennon, fondateur et ancien dirigeant de l'English Defence League (EDL).

Ce dernier a été emprisonné le mois dernier après avoir diffusé sur les réseaux sociaux les détails d'un procès qui était soumis à une interdiction de publier émise par la justice britannique. Les manifestants ont bloqué une des principales rues près de Trafalgar Square dans le centre de la capitale, scandant "Libérez Tommy Robinson !" et lançant des fumigènes en direction de la police. Ils ont également pris le contrôle d'un bus touristique à toit ouvert, brandissant des drapeaux britanniques et gallois, ainsi que des pancartes.

Tommy Robinson, déjà condamné

"Des scènes de violence ont eu lieu pendant la manifestation, avec des bouteilles, des barrières métalliques et d'autres objets jetés en direction des policiers", a déclaré la police dans un communiqué, précisant que cinq membres des forces de l'ordre avaient été légèrement blessés.

Au moment de son arrestation, Tommy Robinson faisait déjà l'objet d'une condamnation avec sursis pour une affaire distincte et avait été averti par un juge qu'il risquait la prison s'il commettait d'autres infractions, selon la BBC. Il avait alors plaidé coupable et avait été condamné à 10 mois de prison.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK