Heineken enquêtera pour déterminer s'il y a des abus sur des hôtesses en Afrique

Heineken enquêtera pour déterminer s'il y a des abus sur des hôtesses en Afrique
Heineken enquêtera pour déterminer s'il y a des abus sur des hôtesses en Afrique - © LEX VAN LIESHOUT - AFP

Le brasseur néerlandais Heineken mène une enquête pour déterminer s'il y a eu des abus sur des hôtesses évènementielles en Afrique, a indiqué vendredi le patron, Jean-François Boxmeer, lors d'une assemblée des actionnaires. Le CEO belge est lui-même critiqué pour avoir eu une relation avec une hôtesse.

Le patron a réagi au livre "Bier voor Afrika" du journaliste Olivier van Beemen. Cet ouvrage rapporte que des hôtesses sont employées en Afrique pour faire la promotion des bières mais qu'elles sont régulièrement harcelées, qu'il existe des cas de prostitution et qu'elles sont mises sous pression pour avoir des relations sexuelles avec des responsables.

Les résultats de l'enquête du brasseur sont attendus pour juin. Heineken arrêtera d'employer des hôtesses dans les pays où les règles ne sont pas suivies.

M. Van Boxmeer est aussi accusé dans le livre d'avoir eu une relation avec une hôtesse voici 25 ans. "C'est vrai", a-t-il confirmé. Mais, pour lui, il s'agit d'une affaire privée, d'une relation sentimentale qui ne regarde personne d'autre. A-t-il franchi une limite ? "Oui, lorsqu'il s'agit d'une relation extra-conjugale, on franchit une limite. Mais c'est ma vie et on ne peut rien y changer", a-t-il dit à NRC. Selon le journal, M. Van Boxmeer a été fortement applaudi par le public présent lors de la réunion.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK