Guatemala: un ex-ministre et des ex-policiers accusés de torture et de meurtre

Carlos Vielmann, ancien ministre de l'Intérieur du Guatemala
Carlos Vielmann, ancien ministre de l'Intérieur du Guatemala - © YURI CORTEZ - AFP

Une juge guatémaltèque a inculpé lundi l'ancien ministre de l'Intérieur du Guatemala, Carlos Vielmann, pour torture et plusieurs ex-policiers pour exécution extrajudiciaire de sept détenus évadés d'une prison en 2005, a annoncé la magistrate.

La juge Claudette Domínguez a décidé de poursuivre pour torture l'ancien ministre, soupçonné d'avoir frappé trois détenus capturés. Elle a aussi ordonné sa détention préventive pendant l'enquête du procureur. La magistrate a estimé en revanche que les poursuites pour exécution extrajudiciaire contre l'ex-ministre, qui a officié pendant le mandat d'Oscar Berger (2004-2008), n'étaient pas fondées.

Cependant, elle a ouvert une procédure pénale pour exécution extrajudiciaire à l'encontre des ex-responsables de la police Stu Velasco et Victor Ruiz, ainsi que de deux anciens policiers. Les cinq accusés, arrêtés le 29 octobre, ont été envoyés dans une caserne militaire reconvertie en prison.

Le 22 octobre 2005, 19 détenus s'étaient échappés de la prison de haute sécurité "El Infiernito", située au sud de la capitale guatémaltèque, selon l'enquête du parquet. Sept d'entre eux ont été exécutés hors du cadre légal et 12 recapturés. Un mandat d'arrêt a également été émis contre l'actuel vice-ministre de l'Intérieur, Kamilo Rivera, mais celui-ci n'a pas été localisé et il est désormais considéré comme un fugitif par la justice.

L'enquête est soutenue par la Commission internationale contre l'impunité au Guatemala (Cicig), une entité onusienne qui vise à contrer les contournements de l'Etat de droit et à raffermir le système judiciaire de ce pays d'Amérique centrale.

Archives : Journal télévisé 06/09/2015

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK