Grosse manifestation en Islande contre le retrait de la candidature à l'UE

Grosse manifestation en Islande contre le retrait de la candidature à l'UE
Grosse manifestation en Islande contre le retrait de la candidature à l'UE - © HALLDOR KOLBEINS - BELGAIMAGE

Quelque 7000 Islandais ont participé dimanche à une manifestation à Reykjavik pour protester contre le retrait de la candidature du pays à l'Union européenne, a-t-on appris auprès de la police, une mobilisation très élevée pour le pays.

Il s'agit du plus grand rassemblement qu'ait connu l'île depuis ceux de 2008-2009, lorsque les Islandais réclamaient bruyamment la démission de leur gouvernement, accusé d'avoir fermé les yeux sur les risques inconsidérés pris par le secteur financier avant la crise.

Cette fois, les manifestants étaient appelés par les partis d'opposition à dénoncer dans le calme le retrait de la candidature jeudi par le gouvernement de centre-droit sans en référer aux députés, alors que le Parlement avait voté pour cette candidature en 2009.

Ces quatre partis de l'opposition parlementaire s'élèvent contre un passage en force de l'exécutif.

"Seul le Parlement peut révoquer cette décision", a souligné dimanche le chef de file du premier d'entre eux, les sociaux-démocrates, Arni Pall Arnason. "Le gouvernement n'ose affronter ni le Parlement ni l'opinion publique sur cette question, mais essaie de tromper l'UE pour qu'elle accepte un changement de statut de l'Islande", a ajouté ce partisan de l'adhésion à l'UE.

L'opposition avait écrit aux dirigeants de l'UE vendredi pour les appeler à toujours considérer l'Islande comme candidate.

Même élue sur un programme eurosceptique, la majorité de centre-droit élue en 2013 n'a jamais réussi à rassembler une majorité de députés pour arrêter le processus d'adhésion, car certains souhaitent un referendum.

La majorité des Islandais restent pour autant opposés à une adhésion à l'UE, notamment parce que l'idée de soumettre la pêche aux quotas de Bruxelles est impopulaire. Ce chapitre de la pêche n'a jamais été abordé lors des négociations entre Reykjavik et Bruxelles, de juin 2011 à janvier 2013.

Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK